Catherine Andrieu, Les ailes du papillon

L’absolu et son mâl(e)

Les moti­va­tions de Cathe­rine Andrieu tra­versent sa vie et ses expé­riences amou­reuse. Elle crée une série dans laquelle cette repré­sen­ta­tion s’exprime à tra­vers une approche sur­réa­liste.  Mais sa vie trouve l’occasion de se regar­der sans filtre, de médi­ter sur la perte de ses cer­ti­tudes et sur le néant qui l’angoisse. Bref, des thèmes qui font par­tie de  de tels textes.

Une danse, un mou­ve­ment entre les corps et leurs « per­for­mances » créent des fusion, des com­mu­nions. La créa­trice se consacre à ce qui se pas­sait. Elle met en évi­dence le rejet, le conflit et la dif­fi­culté du pro­ces­sus, la recherche d’une union qu’elle a entre­vue, mais qui n’a pas encore tou­jours eu lieu. Entre la soif de la déso­la­tion et la force indomp­table se recons­truit, au fur et à mesure, un pro­ces­sus de trans­for­ma­tion qui est en cours.

Cathe­rine Andrieu confronte à la réa­lité aux por­traits des amants. Sur­git ce que Pas­cal Qui­gnard appelle Le sexe et l’effroi mais aussi un sacré dans une recherche d’absolu dont l’impossible tarde. C’est un com­men­ce­ment sans fin, et l’activation d’une nou­velle archive, une recherche d’équilibres dif­fé­rents et aussi la révé­la­tion des traces de l’aimante.
Les textes imprègnent sur­tout les embran­che­ments des amou­reux  et leurs traumatismes.

jean-paul gavard-perret

Cathe­rine Andrieu, Les ailes du papillon, cou­leur du son, Edi­tions L’Altérité, mars 2024, 38 p. — 12,00 €.

Leave a Comment

Filed under Erotisme, Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>