Stefan Hertmans, Poétique du silence

L’écri­ture et le silence

Stefan Hert­mans s’approche dans son essai des poètes du silence et rasure à leur sujet : “Il n’y a pas à s’apitoyer sur les poètes qui disent être confron­tés à l’indicible : ils sont plon­gés en per­ma­nence dans leur tra­vail.“
Même si, de Celan à Beckett et bien d’autres, ceux qui fraient avec l’innommable vont au bout d’eux-mêmes en cette recherche de l’antériorité des mots et jusqu’au cri qui les précède.

Le silence ne peut pas sim­ple­ment se dire. L’auteur sait que ce chant du départ est bien plus her­mé­tique que ce qui s’émettrait à l’origine au nom d’une source plus ou moins venue des cieux. C’est dans la pro­fon­deur de la chair que tout se joue. Certes, d’un poète à un autre, le sujet n’est pas le même — que l’on pense par exemple à Rim­baud et Blan­chot.
Et le Belge estime cette quête plus intel­lec­tuelle dans la lit­té­ra­ture fran­çaise que dans l’allemande. Il y a en cette der­nière et selon lui quelque chose de plus tra­gique (Sarah Kof­man , Trakl ou Wal­ser). Voire…

C’est oublier que, et quoique socia­le­ment moins dés­équi­li­brés, de Beckett à Blan­chot et du Bou­chet, le corps aussi est un lieu de langue en fran­co­pho­nie. Et qu’à l’inverse d’une telle pro­pen­sion, Nova­rina a fait écla­ter le silence selon des stra­té­gies appa­rem­ment anti­no­miques afin que l’innommable parle.
Cela n’enlève rien à la per­ti­nence d’un ouvrage où béent des pro­fon­deurs cachées au moment où, l’être étant pri­son­nier de sa vie à l’envers, celle-ci finit par grincer.

jean-paul gavard-perret

Ste­fan Hert­mans, Poé­tique du silence, trad. du néer­lan­dais (Bel­gique) par Isa­belle Ros­se­lin, Gal­li­mard, coll. Arcades, 2022 — 13,50€.

Leave a Comment

Filed under Essais / Documents / Biographies, Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>