Frédérique de Carvalho, Déménager l’enfance

L’écri­ture incar­née au carnet

Frédé­rique de Car­valho est une poé­tesse de l’essentialité. Par son mini­ma­lisme, elle cherche à dire ce qui dans la parole de tous les jours « sort » mal, rate autant par dou­leur, joie, pudeur que tâton­ne­ments, approxi­ma­tion et mal­adresse. Cette poé­sie consub­stan­tielle à sa vie, Fré­dé­rique De Car­valho l’a enta­mée sans le savoir dès dix ans au sein de ses petits car­nets.
Ils se sont mul­ti­plié à mesure que l’écriture incar­née au car­net s’affinait jusqu’à deve­nir — grâce à Propos2 – deux livres qui sont autant de gestes et de scan­sion vitale. Avec les temps forts ou creux qui par­courent la vie.

Dans ce denier livre il y a l’agonie du père et la ques­tion qui assaille sa fille : est– ce « le moment de lais­ser s’en aller » ? Et dans le même élan : « une série de cra­vates pen­douille à la porte de l’armoire/ il faut choi­sir celle qu’ira des­sous la terre ». Pas de bla­bla, pas de recherche de l’effet comme si être poète c’était avoir des gestes qu’on ne sait pas, mais qui à l’oreille se trans­forment en cava­tine. « Le glas sonne au village/ comme dans les enfances on / cou­rait pour savoir qui /aujourd’hui c’est le père toute course/inutile ».
A-t-on besoin d’en savoir plus ? Le mort, le dis­paru on com­prend qu’il sur­vi­vra. Pas besoin de pierre tom­bale pour ça. Le cœur de sa fille est là.

Telle est la poé­sie, la vraie, celle de l’émotion et de l’endurcissement, un peu de jeu, un désir pro­fond mais qui évite le clai­ron, la soli­tude sur des che­mins où se croi­se­raient André du Bou­chet pour le souffle, Jacques Dupin pour le rythme, Mal­di­ney pour la pen­sée.
Vous l’avez devi­nez déjà : pour­suivre le che­min avec Fré­dé­rique est un exer­cice non de style mais de poé­sie pure.

jean-paul gavard-perret

Fré­dé­rique de Car­valho,  Démé­na­ger l’enfance, Propos2Editions, Paris, 2015 — 13,00 €.

 

 

Leave a Comment

Filed under En d'autres temps / En marge, Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>