Jean-Michel Ribes, Mille et un morceaux

Le tout à l’ego du conformiste

Ribes n’est pas de ceux qui pensent tout bas. Mais il y a pire : avec le temps, son humour a dis­paru (Topor est bien loin). Sa liberté d’expression est deve­nue molle mais sert à gon­fler bien des bau­druches. Le maître de céré­mo­nie du Rond Point des Conve­nances voit  le monde ger­ma­no­pra­tin à ses pieds. Et ce qu’il reproche aux autres pour­rait lui être retourné comme un gant. Le livre de l’homme de main des lustres des pou­voirs  est le résul­tat de l’ego absolu.
Certes, cela n’est pas propre à l’art : toutes les acti­vi­tés humaines répondent à cette injonc­tion. Mais le sien a de l’appétit : l’histrion assène ses expli­ca­tions du monde et ses leçons de morale sans coups férir. Ses cer­ti­tudes sont aussi assas­sines que comé­diennes. Ne débar­ras­sant jamais le champ de l’esthétique de celui de l’éthique, Ribes rap­pelle que tout être et toute créa­tion vivent aux dépens de ceux qui les prennent pour incon­tour­nables. Quant à l’auteur, s’arrimer aux grands noms de l’époque lui tient de garan­tie. Hors les lumières des vedettes de la pen­sée ou de l’art, point de salut. Le Rex Impe­ra­tor se nour­rit de ses pairs.

Mais toute autre pen­sée que la sienne n’est que pous­sière : l’auteur géné­ra­teur de pseudo-modernité en devient l’aspirateur auquel on a arra­ché le fil. Mais il ne manque pas de suceurs. Devenu mégalo, le légis­la­teur de la culture prouve que seul un ego sur­di­men­sionné est capable d’envisager « luci­de­ment » la vérité. Ses vignettes, anec­dotes et pen­sées (qui se vou­draient par­fois rigo­lotes) doivent donc être consi­dé­rées comme formes et idées nou­velles. Etant accep­tées d’avance, de telles ico­no­clas­ties gon­flées d’air sont déjà périmées.

jean-paul gavard-perret

Jean-Michel Ribes, Mille et un mor­ceaux, Edi­tions l’Iconoclaste, Paris, 2015.

Leave a Comment

Filed under On jette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>