Yves Leclair, Cours s’il pleut

Quand de l’éphémère sur­git l’éternité

Les poèmes d’Yves Leclair se pré­sentent comme des ins­tan­ta­nés. Pour autant ils ne se ferment jamais par un point final : manière d’ouvrir un écho au-delà du moment. Dès lors, si la vie s’effiloche la poé­sie la retient par frag­ments au détour d’un éros pas­sa­ger :
« Sur le pont la jupe et la che­ve­lure ondule
Le sein libre comme l’instant
Dans la gigue et pointe du temps le tissu
Qui passe au ralen­tit »,
Si bien que de l’éphémère sur­git l’éternité.

Tout dans Cours s’il pleut  est du même ordre : Leclair n’appuie jamais, il bous­cule sim­ple­ment ce qui mérite une atten­tion par­ti­cu­lière et évi­tant de trans­for­mer son texte en poé­sie d’idées. Rétive aux théo­ries comme aux envo­lées méta­phy­siques que sou­vent l’esprit de la col­lec­tion Blanche retient en poé­sie (on pense à Moses), le texte se contente ici de s’accrocher au temps humain trop humain sans cher­cher for­cé­ment la beauté dans le dur métier de vivre. Néan­moins, au noc­turne, Leclair (comme son nom l’indique) pré­fè­rera tou­jours le diurne qu’il puise à  L’or du com­mun (titre d’un de ses pre­miers livres).

La poé­sie n’avance qu’en paroles igno­rées en son exul­ta­tion exis­ten­tielle loin des ventres d’abîmes. Si bien qu’existe là une liberté inédite dans la méta­mor­phose des lieux :
Tom­bant sur une fête foraine
J’entre dans une cour des miracles
écrit le poète. Il voit dans celle qui fait tour­ner les crêpes au milieu de la graisse des fri­tures une « Reine d’Egypte ». Que deman­der de plus pour sor­tir l’être de ses incer­ti­tudes et de sa des­cente vers la nuit ?

jean-paul gavard-perret

Yves Leclair, Cours s’il pleut, Gal­li­mard, Paris, 2014,  144 p. — 17,50 €.

Leave a Comment

Filed under Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>