Laure Samama, Le rêve de René

Margue­rite et autres fleurs bleues

Le texte de Laure Samama est tout en dis­cré­tion. C’est celui d’une regar­deuse en rien voyeuse.
Par de simples des­crip­tions d’une vie simple se crée le jeu d’une sub­tile intériorité.

Pas de fausse pudeur mais pas d’impudeur non plus. Tout est à fleur de gra­vier, de façade et de peau plus ou moins fuyante.
L’ensemble est un peu triste : mais pas ques­tion de tom­ber dans le pathos.

René a sans doute fini sa vie — enfin presque. Il pour­rait en rêver une autre.
Mais le titre est trom­peur : il se contente de ce qu’il a.

jean-paul gavard-perret

Laure Samama, Le rêve de René, Edi­tions Fur­tives, Besan­çon, 2020.

Leave a Comment

Filed under Chapeau bas, Nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>