Ghislain Ripault, Dis-moi

Le dit et le non-dit

Après les « scènes » de De l’abîme ordi­naire, l’auteur pour­suit le trip­tyque com­mencé par Le Désert de l’empailleur  avec les « nou­velles » de Dis moi. Les mots façonnent des laby­rinthes de situa­tions les plus incer­taines pos­sibles. Chaque fois — d’un ver­nis­sage dans un squatt à un mal­en­tendu dans le métro -, l’auteur devient le poète por­te­faix moins du radi­ca­le­ment non-dit que de l’hésitation.
Pas ques­tion de res­ter en rade des rêves. Et si Ripault écrit sou­vent à l’aveugle, ce n’est jamais à l’aveuglette. Il s’agit moins de jouer sur les mots que de les faire jouer. Sur la moindre his­toire, le créa­teur a tou­jours quelque chose à ajou­ter. Mais le vieux singe en lit­té­ra­ture n’en pro­fite jamais pour faire des gri­maces. Dans la tur­bu­lence des mots, au rou­leau de la vie sont pré­fé­rée des illu­sions per­verses qui font du men­songe de la lit­té­ra­ture un men­tir vrai. Les mots narguent et pro­voquent, mettent au défi le lec­teur qui espère que l’auteur ne croit pas tout ce qu’il écrit.

Néan­moins, Ripault le fait à l’instinct comme un fauve sans muse­lière. Pour preuve, il marque un ter­ri­toire dou­teux monté pour y défier tout dik­tat au pro­fit de mots par­jures. Sans de telles arrière-pensées l’auteur serait resté sur sa faim. Dans le rire (par­fois glacé) de ses nou­velles il prouve que tout reste à dire des doutes qui le trans­portent.
La lit­té­ra­ture demeure en consé­quence pour lui un ins­tinct de sur­vie qui a droit à l’erreur. Celle-ci ne demeure ici jamais muette et exige d’être vécue au jour le jour. C’est pour­quoi un tel « vieil » écri­vain (mais tout est rela­tif) ne fait pas son âge. Son œuvre reste un acte du moi qui pro­tège les rêves des autres afin de les moti­ver à tort et à tra­vers vers tout exer­cice de liberté jusque dans la nuit urbaine et temporelle.

jean-paul gavard-perret

Ghis­lain Ripault, Dis-moi, Edi­tions Rhu­barbe, 2016, 132 p.- 14,00 €.

Leave a Comment

Filed under Nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>