Ulrich Lebeuf, Spettri di famiglia (exposition)

Le retour à Naples

A Naples, au coeur des années 1940, une fillette se retrouve confiée à un oncle violent.
Quelques années plus tard, ado­les­cente, elle s’enfuit et aban­donne tout der­rière elle avant de reve­nir dans la ville soixante ans plus tard avec son fils, le pho­to­graphe Ulrich Lebeuf.

Celui-ci y revient ensuite tant ce lieu lui parle et devient un fan­tasme nourri par le res­senti mater­nel loin­tain.
Son ima­gi­naire et son tra­vail vont deve­nir le moyen de renouer avec ce passé mater­nel long­temps enfoui sous le silence.

Pour ima­gi­ner cette part cachée de ses ori­gines et ses empreintes psy­cho­lo­giques, Ulrich Lebeuf a tran­sité par le pay­sage urbain napo­li­tain et ses habi­tants ano­nymes dont il ima­gine la vie quo­ti­dienne.
Le créa­teur mixe ses propres images à de vieilles pho­to­gra­phies ver­na­cu­laires et des cartes pos­tales qui auraient bien com­plé­ter un poten­tiel album de famille manquant.

Par ses traces per­son­nelles ou emprun­tées, Ulrich Lebeuf construit un puis­sant récit visuel entre docu­ment et fic­tion. Tout se charge de mys­tère.
Celui d’un secret de famille impénétrable.

Le tout dans un bain de nos­tal­gie poé­tique qui reste, entre dou­leur et dou­ceur, incisive.

jean-paul gavard-perret

Ulrich Lebeuf, Spet­tri di fami­glia, Gale­rie Sit Down, 4, rue Sainte Anas­tase 75003 Paris, jusqu’au 19 mars 2022.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Echos d'Italie / Echi dell'Italia, En d'autres temps / En marge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>