Giancarlo Carnieli, Dreamlike

Où allons-nous quand nous dormons ?

Puisque selon Scho­pen­hauer “La vie et les rêves sont les âges d’un même livre”,  le pho­to­graphe ita­lien en explore les deux pans. Il montre que si la vie de l’éveil et la vie dans le som­meil est très dif­fé­rente, la pho­to­gra­phie prouve ici par le noir et blanc de l’image que tout n’est pas blanc et noir entre vies noc­turne et diurne.

Dream­like devient ainsi un voyage entre la réa­lité et le rêve.
Les deux se confondent ici dans ce que l’image contient de pay­sages exté­rieurs et inté­rieurs et leurs jeux d’ombres.

Ordre et désordre, net­teté et flou, lumière et ombre, conscient et incons­cient, sta­tique et dyna­mique déplacent sans cesse le regard.
Preuve que dans la tra­jec­toire de la vie et du rêve reste l’écho d’une anxiété et d’une matrice première.

Chacun peut retrou­ver de telle images où se conjugue ce qui appar­tient à des com­po­santes archaïques de l’être. L’artiste nous entraîne dans des che­mins connus et incon­nus à tra­vers des images.
Elles demeurent ouvertes dans le ques­tion­ne­ment er l’énigme qu’elles sou­lèvent. Elles donnent des indices sur notre voyage dans le sommeil.

Il n’est pas un simple arrêt mais l’entrée dans un montre où nos pro­fon­deurs interpellent.

jean-paul gavard-perret

Gian­carlo Car­nieli, Dream­like, 2021.

2 Comments

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Echos d'Italie / Echi dell'Italia

2 Responses to Giancarlo Carnieli, Dreamlike

  1. Anne Marie Carreira

    Sujet inté­res­sant…! À développer.

  2. Jeanne

    Gra­vures de Didier Hamey en miroir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>