Meryl Meisler, Exposition

La séance est ouverte

Pour l’ouverture de sa nou­velle adresse dans le Marais, Carole Lam­bert montre, pour la pre­mière fois a Paris, le tra­vail de la new-yorkaise Meryl Meis­ler. lns­pi­rée par Diane Arbus et Jacques-­Henri Lar­tigue, la pho­to­graphe, née en 1951, a étu­dié avec Lisette Model avant de docu­men­ter sa propre vie, appa­reil photo vissé au cou.

Club­beuse la nuit, pro­fes­seure le jour, elle a attendu  2010 et sa retraite pour  dévoi­ler ses archives excep­tion­nelles. Elle créa d’emblée l’évènement.

Se retrouvent ici les soi­rées du Stu­dio 54, des Mouches et du CBGB ainsi que les fêtes de famille de l’artiste. Sont trai­tés imper­ti­nence et humour, les moments de folie pure des débuts du disco et se retrouve le New-York fas­ci­nant d’avant l’arrivée du SIDA.

Tout y semble dérai­son­nable et pos­sible. Et la pho­to­graphe prend soin de ne jamais trop élar­gir le champ de la vision et du « jeu ».
Il s’éprouve et se for­ti­fie à tra­vers l’épaisseur d’une durée vécue en un flux torrentiel.

jean-paul gavard-perret

Meryl Meis­ler, Expo­si­tion, Gale­rie Carole Lam­bert, 81 rue du Temple, 75003 Paris , du 1er décembre 2022 au 28 février 2023

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Erotisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>