Olivier Rachet, Une diversion

Ferme­ture en fondu sur la lumière du soir

Dans ce livre se réa­lise com­bien sou­vent les êtres humains réin­ves­tissentsans honte dans la honte, dans notre monde où cha­cun s’isole de plus en plus. Plus que jamais là où ça sent l’homme se hument la merde, l’urine et l’abandon.
La dis­pa­ri­tion semble orga­ni­sée et l’état suprême de la civi­li­sa­tion devient de plus en plus lar­vaire. Voici après l’époque des par­ve­nus, celle des parias. Ce récit ne s’en satis­fait pas mais le constate.

Il vou­drait jusque dans ces belles réfé­rences lit­té­raires croire à une idée de sur­vie avec en sou­bas­se­ments notre indé­crot­table besoin de croire ou de savoir. Mais quoi ?
Si bien que ce texte mêle la ten­ta­tion cri­mi­nelle et la jouis­sance esthé­tique et éro­tique — du moins ce qu’il en reste. C’est-à-dire pas grand-chose.

Dans ce temps d’éclipse de Dieu, les âmes éponges ne trouvent rien de mieux qu’en dila­ter les pores mais de manière étrange. Plus que jamais l’enfer est donc bien les autres. Mais ici même, ici-bas et à peine pavé de bonnes inten­tions comme le pra­tique le sombre héros de texte.
Res­tent pour tout via­tique de ban­cals bric-à-brac dans lequel Joseph K lui-même ne s’y retrou­ve­rait pas. L’incarnation n’a rien de sau­vable. Aucune conscience du remord n’y retient. Et le sen­ti­ment de culpa­bi­lité récur­rent ne sera après tout qu’une com­mo­dité de la conver­sa­tion — ne nous y trom­pons donc pas.

Quant à l’amour — diver­sion ou non, retraite spi­ri­tuelle du même tabac ou pas -, n’y pen­sons même plus, même pas. Ce qui était bon pour le héros du livre est déjà hors d’usage.

jean-paul gavard-perret

Oli­vier Rachet, Une diver­sion, Tin­bad, Paris, novembre 2022, 114 p. — 15,00 €.

Leave a Comment

Filed under Chapeau bas, Romans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>