Stéphane Bonnard, Continent

« Petit bout d’humanité »

Continent est le second texte de Sté­phane Bon­nard, après sa tri­lo­gie Notre décen­nie, édité par Espaces 34. Co-fontateur en 1996 de Kon­pleX Kaphar­naüM,  Sté­phane Bon­nard inter­roge les contextes urbains, la forme mono­logue, en tra­vaillant aussi bien avec des comé­diens qu’avec des vidéastes ou plas­ti­ciens.
Il par­court les champs nou­veaux de notre société comme les muta­tions tech­no­lo­giques mais aussi les condi­tions humaines qui bou­le­versent le monde d’aujourd’hui, telles celles des migrant par­tis à la recherche d’une vie meilleure en Europe.

Dans son texte, Sté­phane Bon­nard met en abyme sa propre écri­ture. L’incipit pro­cède ainsi :J’avais un pro­jet. L’histoire d’un conces­sion­naire auto et ses clients. Un truc  assez sympa à écrire. Les toutes pre­mières pages en effet décri­ront la conces­sion en ques­tion et sa clien­tèle diverse. Mais quelque chose change, per­turbe cette pre­mière trame, un peu à la façon d’un bas­cu­le­ment fan­tas­tique, nous condui­sant de l’autre côté de la baie vitrée, dans une plaine de boue rouge d’où sur­gissent des indi­vi­dus, des « gosses ».
L’entreprise de l’auteur para­doxa­le­ment se donne comme une prise de notes qui s’en « tient au réel ».  A la fin du livre, Bon­nard rédige d’ailleurs une notice à pro­pos du Col­lège Sans Fron­tières Mau­rice Scève, qui abrite depuis 2018, des migrants sans abris et des familles à Lyon, un petit bout d’humanité  comme si jus­te­ment cet élé­ment fac­tuel éclai­rait le texte qui le pré­cède, lui don­nait un reten­tis­se­ment politique.

Les choix for­mels de la prise de notes se réa­lisent d’ailleurs dans les des­crip­tions de la micro-société des habi­tants de cette cité : phrases courtes, phrases sim­ple­ment nomi­nales. (Un por­tail. Une cour. Quatre bâti­ments, p. 16). Le texte évo­lue vers le lan­gage dra­ma­tique, intro­dui­sant pro­gres­si­ve­ment des per­son­nages nom­més : Kass, Moha­med, Nour, Dimi­tri, Iris, Jus­tine, Sébas­tien et l’auteur lui-même. Ils prennent la parole  sur le mode du dia­logue théâ­tral avec le retour du verbe dire.
Et sur­tout, cette parole glisse du je à un nous col­lec­tif et humain. A l’incipit répond  l’excipit et sa varia­tion :

             Je note. Je m’en tiens à ce réel que nous écri­vons depuis Hong Kong, San­tiago, Bey­routh, Bue­nos Aires, Alger…sur les pages de l’ancien monde.

Un nou­veau conti­nent se forme, celui d’une huma­nité  plus forte et solidaire.

La pre­mière de Conti­nent a eu lieu dans le cadre du fes­ti­val Viva­Cité en juin 2021 et sera pro­grammé en sep­tembre aux Invi­tés à Villeurbanne.

marie du crest


Continent

Equipe de créa­tion
Auteur, inter­prète : Sté­phane Bon­nard
Com­po­si­teur, inter­prète : Mathieu Mon­not
Met­teur en scène : Pierre Dufo­reau
Regard exté­rieur : Halory Goer­ger
Direc­teur tech­nique : Gilles Gal­let
Régis­seur géné­ral : Timo­thée Rit­lewski
Concep­teur lumières : Richard Fon­taine
Concep­teur sonore : Jérôme Cham­plet
Concep­teur vidéo : Nico­las Thiry
Construc­tion : Fran­çois Ber­ger, Vincent Guiller­min, Simon Zer­bib
Cos­tu­mier : Ber­trand Nodet

Copro­duc­tions / Aides à la créa­tion
Les Ate­liers Frap­paz – Centre Natio­nal des Arts de la Rue et de l’Espace Public (CNAREP), Vil­leur­banne
Le Mou­lin Fondu – Centre Natio­nal des Arts de la Rue et de l’Espace Public (CNAREP) – Ile-de-France
L’Atelier 231, Centre Natio­nal des Arts de la Rue et de l’Espace Public à Sotteville-lès-Rouen
L’Atelline, lieu d’activation art et espace public, Juvignac

Sou­tiens
CONTINENT est lau­réat du dis­po­si­tif Auteurs d’Espaces / SACD et a reçu l’aide à la créa­tion Arts de la Rue de la DGCA en 2021.

Sté­phane Bon­nard a reçu une bourse d’écriture de l’Hexagone, scène natio­nale de Mey­lan pour l’écriture de CONTINENT. Et une bourse de rési­dence du Centre Natio­nal du Livre.

CONTINENT sera publié aux Edi­tions Espaces 34 en août 2021.

Dif­fu­sion
2021
17 juin 2021 : Les Ate­liers Frap­paz, Vil­leur­banne — avant-première
26 juin 2021 : Viva Cité — Ate­lier 231, Sotteville-lès-Rouen
16 et 17 juillet 2021 — Ville de Mul­house — Scènes de Rue
19, 20 et 21 août 2021 — Aurillac, dans le cadre de ECLAT — les ren­contres
15 sep­tembre 2021 — Les Invites de Villeurbanne

Leave a Comment

Filed under Théâtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>