Pierre Gély-Fort, Extrême Far East

Parce que le désir fas­cine et le plai­sir tue

Photo­graphe et créa­teur de livres, Pierre Gély-Fort choi­sit une stra­té­gie spé­ci­fique : ses livres sont des suites à ses voyages.
Il y pré­sente les lieux et des por­traits dans un but esthé­tique sans cher­cher une nar­ra­tion docu­men­taire ou journalistique.

L’auteur péren­nise ses errances et ses ren­contres. Au regar­deur de sous-titrer à sa guise les images pro­po­sées avec une ten­dresse ou iro­nie à peine esquis­sée. Les Japo­naises de Kyoto appa­raissent dans une habile mise en scène. Pierre Gély-Fort crée une proxi­mité avec chaque sujet au sein d’un film à images fixes.
La vie est en jeu par ce qui se dévoile à tra­vers des poses sophis­ti­quées mais qui paraissent la sim­pli­cité même.

Surgit comme une marée mon­tante et en même temps une forme de sta­tisme. L’image du corps perce la nuit — de l’être ou du moment — sans pour autant trop dévoi­ler afin de pro­po­ser une sorte de mys­tère là où, comme écri­vait Bau­de­laire «le désir fas­cine et le plai­sir tue».
Même si, ici, les deux demeurent habi­le­ment remisés.

jean-paul gavard-perret

Pierre Gély-Fort, Extrême Far East, Blurb Book, 2019 — 160,00 €.

1 Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com

One Response to Pierre Gély-Fort, Extrême Far East

  1. Pierre Gély-Fort

    Merci Jean-Paul,
    pour ces gen­tils mots que je découvre à l’instant par hasard !
    J’espère vous ren­con­trer pro­chai­ne­ment pour de vive voix vous expri­mer ma recon­nais­sance.
    Bien à vous.

    Pierre Gély-Fort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>