Samuel Buckman, Des riens

Entre épui­se­ment et dynamisme

Appa­rem­ment nul ne se pré­nomme Samuel pour rien. D’autant que le titre de livre de Buck­man n’est pas sans rap­pe­ler Beckett. Comme pour lui, il ne reste ici que des bribes et traces au fil du temps. C’est tout ce qui demeure. Dès lors, il convient d’avancer, sans rien for­cer « Tout en res­tant le museau en l’air » mais en « un état de recherche / Une manière dis­crète de regar­der le monde. » Comme Beckett, l’auteur pra­tique la marche soli­taire dont l’épuisement qui en découle per­met d’extraire « un champs de pro­po­si­tions », voire un lieu d’entente. Mais si l’affect joue un rôle, ne per­dure, dans une telle écri­ture, qu’un sys­tème de cor­res­pon­dances déter­miné par le concept afin de ne pas glis­ser dans le pathos.
Refu­sant le “scep­ti­cisme dis­tin­gué” que repro­chait Bau­de­laire à Ana­tole France en ses “manières mar­mo­réennes”, les choses vues — en dépit du « jeu » que reven­dique l’auteur — ne tombent jamais dans l’expression d’ineffables gami­ne­ries. Le poète offre une forme de témoi­gnage d’un état affec­tif par­ti­cu­lier qu’il conjugue à toutes les sub­ti­li­tés d’un sys­tème de réfé­rences simples, « naïves » mais puissantes.

Chaque seg­ment de texte devient la trace d’expériences que la volonté aux aguets rejette. Si bien que le poème se découvre à mesure qu’il avance lorsqu’il est tiré des obs­cu­ri­tés inté­rieures. Existe  une contem­pla­tion du monde indé­pen­dam­ment du prin­cipe de la rai­son là où l’écriture devient à la fois une affaire de vision et de tech­nique.
La réa­lité prend un aspect par­ti­cu­lier entre la clô­ture ou plu­tôt l’épuisement et un dyna­misme qui empêche de s’enfermer nulle part. Une telle sai­sie laisse vacantes les ques­tions sur la pos­si­bi­lité d’être ou non au monde. Mais le « si je suis » de Beckett trouve alors, sinon une signi­fi­ca­tion ferme, du moins une hypo­thèse de présence.

jean-paul gavard-perret

Samuel Buck­man,  Des riens, édi­tions Poten­tille, 2017.

Leave a Comment

Filed under Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>