Pays sages (Que peut l’art ?)

Que peut l’art ?

Dans l’art, le pit­to­resque de l’intimité est sym­pa­thique, bon enfant. Il veut apla­tir la réa­lité exté­rieure et se pavane en domi­nante pas­tel plus ou moins exo­tique pour s’encanailler — au besoin, tout en pré­ser­vant un bon quota docu­men­ta­riste.
Cette pro­fon­deur de vue est maquillée sans tou­jours négli­ger les ruines noir­cies par le feu de l’âme ou le temps des abat­tis. Mais peindre ou pho­to­gra­phier représente-t-il l’épreuve brute d’un trauma per­son­nel ? Il y exis­te­rait une hié­rar­chie par les degrés d’un cer­tain épou­van­table commun.

Quant aux souf­frances sub­jec­tives : brou­tilles — y com­pris les degrés tirés de peines intimes mesu­rées par­fois à l’aune de la cruauté his­to­rique. L’objectif reste de subli­mer ce tou­tim en fran­chis­sant les limites de l’émotion.
En consé­quence, beau­coup exigent d’un artiste des comptes sur ses sujets. Le tout pour volonté poli­tique, mora­lisme au nom du sen­ti­ment de la souf­france ou de la jouis­sance mais par­fois ils glo­ri­fient l’apathie de leur savoir, dédains et censures.

Dès lors, chaque inof­fen­sif lou­foque s’en gave voire bas­cule en une dépri­mante habi­tude. Ce n’est pas pour autant qu’il en fasse une chou­croute — non végé­ta­rienne si possible.

jean-paul gavard-perret

Oeuvre d’Anne Van der Linden

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Inclassables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>