Christian Dotremont, Abrupte fable

Vers un autre lisible

Abrupte fable est l’ouvrage qui man­quait pour com­prendre vrai­ment l’œuvre de Dotre­mont. L’auteur fait preuve d’une infi­nie clarté. Il trace quelques lignes zig­za­gantes qui relient la forêt des Cobra aux pay­sages de Lapo­nie, où il traque la pro­gres­sion de quelques racines en vue de conqué­rir la pré­his­toire de l’écriture.
Le poète réap­prend len­te­ment à vivre en appro­fon­dis­sant avec le logo­gramme de nou­velles formes d’écriture.

Car chez et pour lui le logo­gramme n’est pas une cal­li­gra­phie mais bien une écri­ture. Le poète vou­lut même un temps les nom­mer “anti-calligraphies”.
Car il existe dans le terme cal­li­gra­phie la notion d’une beauté que l’artiste ne cher­chait pas en pre­mière instance.

L’artiste s’est tou­jours refusé à suivre le sens de la tra­di­tion. Le logo­gramme diverge donc tota­le­ment du carac­tère reli­gieux, mys­tique comme du carac­tère nor­ma­tif et de la fonc­tion­na­lité inhé­rente à la cal­li­gra­phie. Ni maître d’école ni méta­phy­si­cien, Dotre­mont cherche sim­ple­ment (ce qui n’est jamais facile) la défaillance d’une lisi­bi­lité ortho­gra­phique au pro­fit d’une lisi­bi­lité plas­tique.
Le chan­ge­ment est capi­tal : il fait de l’auteur un irré­gu­lier parmi les irré­gu­liers de la langue dont la Bel­gique regorge.

Par le logo­gramme, l’artiste passe le lan­gage au pilon de la voix en le met­tant dans de beaux draps, où il se tord en offrant par­fois de bien étranges den­telles.
Les mots de la tribu flottent sou­dain en de sur­pre­nantes bannières.

jean-paul gavard-perret

Chris­tian Dotre­mont, Abrupte fable, L’Atelier Contem­po­rain, Stra­bourg, 2022, 256 p. — 20,00 €.

Leave a Comment

Filed under Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>