Tristan Felix, Aux Racines du Vivant (exposition)

Débar­ras­ser le monde de sa lèpre

Tris­tan Félix ne cesse de nous sor­tir hors du “glo­bish” contem­po­rain. Ici, avec une qua­ran­taine d’œuvres : “du des­sin fouillé éche­velé à l’encre de Chine aux empreintes ensau­va­gées de pig­ments natu­rels, en pas­sant par la gra­vure rehaus­sée”. L’objectif est majeur puisqu’il s’agit de la pro­mo­tion de “l’énergie infi­nie des visions de l’imagination, levier vital de prises de conscience de l’hybridation irré­pres­sible du vivant — entre le rire, l’effroi et la ten­dresse.”
L’auteure et créa­trice tient ses pro­messes par des méta­mor­phoses là où Ovide, Cer­van­tès, Dante, Kafka et Youti Nor­stein ne sont jamais loin.

Ses dif­fé­rents “tableaux” sont des actes de magie noire ou pre­mière. La vision­naire étrille les images toutes faites de ses donnes bien plus que pri­me­sau­tières. Car la pro­fon­deur est là, dans la matrice d’un fan­tas­tique sur un modèle quasi cha­ma­nique.
L’artiste n’envisage la créa­tion que “comme une impro­vi­sa­tion sur le fil rouge du rasoir.” Et ce, afin de mon­trer son fait à une huma­nité qui, dès son appa­ri­tion fut sou­vent suicidaire.

Il s’agit alors par les images de faire lever du vivant. Cela, à par­tir de tous les lieux du monde où on expulse — c’est-à-dire de par­tout. Dans ce but, Tris­tan Félix ne cesse de “remon­ter toute l’échelle des ver­tèbres jusqu’au gise­ment de moelle”.
Riche de son humour et du sen­ti­ment tra­gique de la vie, elle cultive des images hir­sutes au nom d’une sorte d’héritage magique dont elle s’est emparé.

Tout chez elle reste en fusions, éro­sions et chi­mères. Existe une étran­geté sau­vage ou inquié­tante pour ten­ter de débar­ras­ser le monde de sa lèpre. Ce qui n’est pas une mince affaire.
Mais l’artiste s’accroche. Elle ne se donne pas d’autres choix.

jean-paul gavard-perret

Tris­tan Felix, “Aux Racines du Vivant”, 60Adada, Saint Denis, du 28 février au 15 mars 2020.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>