Cécile Debray & al., Les contes cruels de Paula Rego

Une por­tu­gaise non ensablée

Il y a du mons­trueux chez Paula Rego. C’est du Bal­thus moins le rêve – même si l’artiste anglaise d’origine por­tu­gaise fut illus­tra­trice de contes (mais un peu comme Doré le fut). Les corps sont lourds de sen­sua­lité au besoin per­verse même si rien n’est véri­ta­ble­ment pré­cisé sauf à chan­ger l’humanité en ani­ma­lité. Et l’artiste ne s’en prive pas.
Pour elle,  à l’origine de la sen­sua­lité il y a le des­sin. La trans­gres­sion demeure aussi omni­pré­sente que ram­pante, dense mais légère, épaisse et aérée. Existe un indé­niable lan­gage plus qu’un simple style chez celle qui étu­dia au côté de Bacon, Rich­ter et Hock­ney. Elle déve­loppe un réa­liste mer­veilleux ou hideux qui peut être pris sans peine pour une mons­truo­sité reven­di­quée comme telle.
Ses pas­tels et ses acry­liques avancent un cou­teau entre les cuisses. Paula Rego ne craint donc jamais les déra­pages plas­tiques sur­tout lorsqu’elle devient com­plice de l’impensable. Ce qui est sou­vent le cas. Mais ce qu’on retient reste sa  liberté, son indé­pen­dance. Le créa­trice avance hors des normes esthé­tiques des époques qu’elle tra­verse. Ce qui n’alla pas par­fois pour elle sans périodes de disette financière.

La nar­ra­tion des œuvres ne peut se dis­so­cier de la forme. Elle crée ses laby­rinthes et les vicis­si­tudes de celles et ceux qui peuplent ce bes­tiaire humain où, de fait, chaque per­son­nage exprime à la fois l’histoire d’une soli­tude et d’un appel à l’autre. Les figures demeurent des maté­riaux d’écriture et sur­tout des exer­cices d’admiration ou de répul­sion – cha­cun peut les « lire » à sa guise.
Certes, peu à peu l’artiste vieillit mais garde son indi­gnité  grif­fue et hybride. Cette pro­pen­sion savou­reuse  fomente de mau­vaises pen­sées qui la et nous font avan­cer vers qui s’ignore encore.

jean-paul gavard-perret

Cécile Debray & al=l. , Les contes cruels de Paula Rego, Edi­tions Musée d’Orsay & Flam­ma­rion, 2018, 208 p. — 33,00 €.

 

 

 

 

 

 

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Beaux livres, Erotisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>