Christophe Roque & Jules Vipaldo, Jeu, Sets et malt

Garçon, l’addiction !

S’inté­res­sant à ce qui se passe sur les ter­rasses des cafés, les deux auteurs le racontent en pho­tos et textes courts mais effi­caces.
Et celui qui a reçu le prix Nobel (plus pré­ci­sé­ment le prix Chan­tal Nobel) pro­pose de touiller dans sa prose poé­tique en quit­tant le Bas Berry pour des lieux où les bars sont multiples.

Se retrouvent sur les tables  par exemple “un maque aussi expres­sif / Qu’un car­min sous tif” qui ici a quitté un pif, un sucre non consommé, des mises en tropes venues de chez Sené­quier, du sucre en sachet pour un petit noir à Ber­game dont le par­fum déplace : il “Est arôme / Est à Rome”.

Les deux créa­teurs, dans leur textes et prises, rameutent des moments où la dévo­tion au Christ est rem­pla­cée par des rituels païens en des célé­bra­tions impres­sion­nantes.,
Ici un bon thé fait sans hési­ter son lit dans une tasse athée.

jean-paul gavard-perret

Chris­tophe Roque & Jules Vipaldo, Jeu, Sets et malt, coédi­tion Le Para­sol Pleu­reur et Librai­rie Ali­néa, Mar­tigues, 2023, 56 p. — 10,00€.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Chapeau bas, Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>