Bob Wolfenson, Desnorte

Pour que la magie des orantes demeure

Assis­tant de Bill King aux USA dans les années 1980, Bob Wol­fen­son a appris la pho­to­gra­phie auprès du pion­nier de la pho­to­gra­phie publi­ci­taire bré­si­lienne Chico Albu­querque.
Il a pra­ti­qué tous les genres dont prin­ci­pa­le­ment le por­trait — entre autres de nu.

Il a publié de nom­breux livres et est le créa­teur et rédac­teur en chef du maga­zine d’art et de mode “S/N”.
Son livre Des­norte illustre ses 50 ans de carrière.

Ses com­po­si­tions frac­tales et sou­vent auda­cieuses tant dans les sujets que la formes se déve­loppent en récits visuels, entre esthé­tisme et atten­tion aux pro­blèmes sociaux de son pays et sa dégra­da­tion.
Il en sau­ve­garde la beauté — entre autres des femmes — sous le soleil.

Le tout avec élo­quence plas­tique et une forme le lyrisme pour que la magie des orantes demeure en dépit d’exercices de dis­pa­ri­tions pro­gram­mées dont la déforestation.

jean-paul gavard-perret

Bob Wol­fen­son, Des­norte, Gale­ria Mil­lan, 2021, 132 p.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>