Gérard Le Gouic, Exercices d’incroyance

Lutter contre l’anéantissement

En dépit de son igno­rance de Dieu, l’auteur semble hanté par sa pos­sible pré­sence que sou­ligne sa cin­quan­taine de “mur­mures et prières minus­cules” rédi­gés au jour le jour comme “une liste de commissions”.

Ces dis­tiques d’une somme athéo­lo­gique res­tent ceux d’un âge de l’avenir et de la décou­verte de ce qui fait l’existence à “la fonte des blés” jusqu’en bord de “feuillus océans” entre les jours et les marais.
Loin de toute théo­rie spé­cu­la­tive, l’auteur pour­suit sa quête de l’existence humaine en des che­mins de sim­pli­cité. Georges Per­ros n’est pas loin et comme lui Le Gouic ne se paie pas de mots.

Les textes peuvent sem­bler insi­gni­fiants mais pour­tant ils touchent. Car, à leur manière, ils luttent contre l’anéantissement. Dès lors, une foi existe.
Pour l’ici-même où demeure une espé­rance au moment où le poids du passé donne sa force à ce que le poète exprime au sein des incer­ti­tudes de son cadastre intime.

Gérard Le Gouic cherche à y com­prendre ses propres doutes.
Et ce, en un acte d’humilité.

jean-paul gavard-perret

Gérard Le Gouic, Exer­cices d’incroyance, Gal­li­mard, col­lec­tion Blanche, Paris, 10 juin 2021, 80 p. — 12,00 €.

Leave a Comment

Filed under Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>