Michele Pellegrino, Fotografie (1967–2023) - exposition

Reprises

L’expo­si­tion com­prend plus de 50 images du pho­to­graphe Michele Pel­le­grino. C’est là une antho­lo­gie concise de tout son par­cours créa­tif à tra­vers les mon­tagnes, les rituels, les visages et les moments du monde rural.
Pel­le­grino tra­duit sa pas­sion pour son pays et pour la pho­to­gra­phie. Une étude du pay­sage bota­nique et une sélec­tion numé­rique des archives com­plètent l’exposition. Dès ses pre­mières prises, le pho­to­graphe jeta les bases de toute son œuvre.

L’œuvre inter­roge au plus près le regard qui est censé la voir. Et ce, en par­ti­cu­lier à tra­vers les por­traits du créa­teur. De l’œil au regard, s’instruit en consé­quence la média­tion d’un tel tra­vail qui fis­sure énig­ma­ti­que­ment les cer­ti­tudes trop faci­le­ment acquises sur la contem­pla­tion féti­chiste du corps.
La quête d’un tel choix de sujets devient la sélec­tion d’un cer­tain mode de regard. Le sen­ti­ment de la pré­sence de l’oeil — sombre, aché­ron­tesque — qui  semble par­fois regar­der du fond des âges ou de la reli­gion  concentre le regard. Il s’éprend, s’apprend, se sur­prend alors que l’œil, buti­nant et vire­vol­tant, reste tou­jours pressé.

jean-paul gavard-perret

Michele Pel­le­rino, Foto­gra­fie (1967–2023), Camera, Turin, du 14 février au 14 avril 2024.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Echos d'Italie / Echi dell'Italia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>