Sergio Ceccotti, Temps de mystères (exposition)

Le temps de mystères

Des temps de mys­tères appa­raissent à par­tir d’un ensemble de pein­tures des cinq der­nières décen­nies qui rap­pellent la trame du tra­vail de Sai­gio Cec­cotti. Depuis la fin des années 50, il inves­tigue par la bande du cinéma, du polar, du voyeu­risme, de l’angoisse urbaine et de l’aliénation du temps.
Né en 1935, Ser­gio Cec­cotti vit et tra­vaille à Rome. Il exposa ses pre­mières oeuvres exé­cu­tées dans une veine proche du cubisme, de Gior­gio De Chi­rico à qui il a été com­paré à ses débuts comme d’ailleurs de l’expressionnisme allemand.

En repre­nant les codes du film noir et de la bande des­si­née asso­ciés à un ensemble d’éléments hété­ro­clites mêlant culture clas­sique et popu­laire (lit­té­ra­ture, per­son­nages de fic­tion, roman-photo, rébus, jour­naux, télé­vi­sion…), il déve­loppe à par­tir des années 60 une pein­ture plus nar­ra­tive.
Ici, il inves­tigue le mys­tère de la bana­lité dis­si­mulé dans des inté­rieurs bour­geois, des chambres d’hôtel, des rues romaines ou pari­siennes bien recon­nais­sables. Son oeuvre com­plexe, car réelle et fic­tive, nar­ra­tive et ellip­tique, reste empreinte de gra­vité et d’humour énig­ma­tiques et inso­lites en une une mise en doute du visible.

jean-paul gavard-perret

Ser­gio Cec­cotti, Temps de mys­tères, Jean-Marie Oger, Paris du 26 mars au 6 avril 2024.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Echos d'Italie / Echi dell'Italia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>