Tina Mérandon, Tisser sa toile

Ce que le voile dévoile

Tina Miran­don pro­pose des tra­ver­sées du corps mises en situa­tions plus ou moins subrep­tices. L’entrelacs entre un per­son­nage, son « autre » y est tra­vaillé dans une dimen­sion para­doxale et sou­vent drôle ou laby­rin­thique.
La consti­tu­tion du visible n’y est plus fomen­tée dans les termes d’une plas­ti­cité ou une mise en scène convenue.

Ici, Tis­ser sa toile offre à Tina Méran­don une manière d’aborder de manière par­ti­cu­lière la rela­tion mère-fille. Elle a uti­lisé dans ce but draps et nappes, objets tex­tiles étant asso­cié aux rituels domes­tiques qui reliaient les femmes entre elles. Ils per­mettent de faire poser mère et fille der­rière un voile.
Les ombres pro­je­tées crée un théâtre qui rap­pelle autant Pla­ton, le théâtre chi­nois que les pein­tures rupestres. L’image retrouve ainsi un écran pre­mier, une matrice.

Surgit en consé­quence une den­sité para­doxale nouée à l’effet des corps afin de créer une dyna­mique plas­tique. Elle devient la condi­tion du visible comme si le regard avait par­tie pre­nante dans une recherche sin­gu­lière. L’artiste donne une exis­tence « apo­ré­tique » à son oeuvre.
Elle n’a cesse de jouer entre den­sité et trans­pa­rence, inci­sion et indé­ci­sion, plan et feuille­tage de plan, cou­leur et dia­pha­néité, dis­cer­nable et indis­cer­na­bi­lité, choc ter­restre et envolée.

Tout est mis en une sorte de mise en sur­sis, de porte-à-faux, de quasi vir­tua­lité for­te­ment ancrée pour­tant au ter­restre et à la visi­bi­lité d’évidence. Une énigme aussi cor­po­relle que men­tale a donc lieu en ce tra­vail sub­til et humo­ris­tique d’effets optiques.
Tout reste de l’ordre, sinon du secret, du moins de l’énigme.

jean-paul gavard-perret

Tina Méran­don, Tis­ser sa toile, Édi­tions Loco, Paris, 2023, 68 p. — 27,00 €.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Erotisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>