André Velter, Ernest Pignon-Ernest

Surfaces

Dans cette nou­velle édi­tion aug­men­tée, André Vel­ter remet sur le devant de la scène le pré­cur­seur du Street Art et dont les inter­ven­tions avaient et ont pour but de méta­mor­pho­ser, per­tur­ber, révé­ler cer­tains lieux ou commémorations.

De telles oeuvres se veulent des effrac­tions dans le champ urbain. Leur carac­tère à valeur action­niste garde un vif suc­cès.
Son Rim­baud vaga­bond, repro­duit à des cen­taines de mil­liers d’exemplaires, est devenu une véri­table icône des temps modernes.

Velter rap­pelle qu’il existe chez l’artiste une cer­taine “ mys­tique ” dans la mesure où à tra­vers ces œuvres se découvre une pré­sence magique.
Cha­cune devient icône, image men­tale par la mise à nu de la spé­ci­fi­cité du lan­gage plas­tique en une sorte d’incarnation ou d’écho au chant d’Hypérion : “ Tout advient par désir et s’achève dans la paix.”

Du moins c’est le vœu d’un artiste ras­sem­bleur qui, par-delà la sur­face, sorte d’écume des jours et de vie, veut créer un accord pro­fond qui abrite ce qui devient une forme de chant capable de faire res­sen­tir une trou­blante pré­sence au monde dont l’impact reste néan­moins plus mineur que ce que beau­coup d’historiens de l’art contem­po­rains estiment.

feuille­ter le livre

jean-paul gavard-perret

André Vel­ter, Ernest Pignon-Ernest, Nou­velle édi­tion aug­men­tée, Livres d’Art, Gal­li­mard, 5 juillet 2022, 360 p. — 50,00 €.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Essais / Documents / Biographies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>