Marie de Quatrebarbes, Aby

Couper au plus haut dans la soumission

Marie de Qua­tre­barbes s’est ins­pi­rée de la vie du célèbre his­to­rien d’art Aby War­burg (1866 – 1929). Issu d’une riche famille de ban­quiers juifs, il devint spé­cia­liste de la Renais­sance, se pas­sionna pour la pho­to­gra­phie, les Indiens Hopis, consti­tua une invrai­sem­blable biblio­thèque de plus de cin­quante mille volumes, puis som­bra len­te­ment, confronté au désastre du monde, dans l’univers de la folie.
Mais entrer dans la folie pour War­burg, c’est comme cou­per au plus haut dans la soumission.

Le livre veut par­ler de la fai­blesse et dire en consé­quence quelque chose d’important qui se joue en-dessous du rap­port de force. Dans ce but, le roman raconte la période d’effondrement psy­chique du savant et son inter­ne­ment forcé en Alle­magne puis à la cli­nique Bel­le­vue, en Suisse. Il se découvre assez pla­te­ment dans ce décor.
Pour le soi­gner, Lud­wig Bins­wan­ger mit en oeuvre les tech­niques psy­cha­na­ly­tiques de son ami Sig­mund Freud. Et ici, la clinque de Bel­le­vue est à la fois l’espace clos où War­burg est isolé mais aussi la cabine du pro­jec­tion­niste à par­tir de laquelle se rêve l’époque.

Marie de Qua­ter­barbes tente de com­prendre et résoudre l’énigme qui entoure la mala­die et la gué­ri­son de War­burg. Elle res­ti­tue l’effroi d’ “Aby” devant l’énigme de l’existence et dont sa pas­sion pour l’art et les images fut un effort de conju­ra­tion. Existe de fait toute une ana­lyse d’un ima­gi­naire de construc­tion et de décons­truc­tion.
L’auteure montre l’interaction entre la vie et l’oeuvre, ce qui en suinte, ce qui en sort.

C’est en-deça, en deçà du lan­gage. L’auteure tente d’en faire langue.
Et à chaque lec­trice ou lec­teur d’en appré­cier le résul­tat sur le plan ana­ly­tique et littéraire.

jean-paul gavard-perret

Marie de Qua­tre­barbes, Aby, P.O.L édi­teur, 2022, 208 p. — 17,00 €.

Leave a Comment

Filed under On jette !, Romans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>