Andrey Konchalovsky, Chers camarades !

Les ténèbres d’un monde qui pro­po­sait la lumière

Dans une ville de pro­vince dans le sud de l’URSS de Krout­chev, Lioud­mila est une fonc­tion­naire farou­che­ment dévouée au Parti Com­mu­niste. Sa fille décide de par­ti­ci­per à la grève d’une usine locale et les évé­ne­ments prennent une tour­nure tra­gique.
Les auto­ri­tés dis­si­mulent la vio­lence de la répression.

Le film raconte la répres­sion de la mani­fes­ta­tion des gré­vistes par la vio­lence du KGB. Ses exé­cu­tants se livrent à un mas­sacre. Lioud­mila se lance alors dans une quête éper­due à la recherche de sa fille dis­pa­rue.
Dans un réa­lisme brut et en noir et blanc, tout est vu par le regard de cette pro-stalinienne qui évo­lue au fil de l’histoire.

Le film est aussi une prise de conscience de l’inhumanité d’un sys­tème où les snip­pers sont plus cruels que leurs chefs. Le réa­li­sa­teur pos­sède un sens du cadrage incroyable pour le sug­gé­rer une sorte de lyrisme de l’horreur jusqu’au déli­te­ment de l’héroïne fis­su­rée par la dés­illu­sion.
Nous sommes dans les ténèbres d’un monde qui pro­po­sait la lumière.

voir la bande-annonce

jean-paul gavard-perret

 

Chers cama­rades !

De : Andrey Kon­cha­lovsky
Avec : Yuliya Vysots­kaya, Vla­di­slav Koma­rov, Andrey Guse
Genre : Drame, His­to­rique
Durée : 2H00 mn
Sor­tie : 1 sep­tembre 2021

Leave a Comment

Filed under cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>