Marie-Ange Daudé : Fantômes que fantômes ?

La magie des nou­velles pho­to­gra­phies de Marie-Ange Daudé tient à sa capa­cité d’inverser l’ordre des choses, et d’entrer dans la nuit de la sub­stance d’une femme nue face sai­sie en blanc ou en sil­houette noire en des lieux inter­lopes. Il n’y a plus d’un côté la réa­lité et d’un autre l’imaginaire. Et face à ceux qui pré­tendent savoir ce qu’est la réa­lité, où elle com­mence et où elle finit et de quoi est faite sa sub­stance, l’artiste court moins de risque d’erreur en esti­mant  qu’il existe une réa­lité inté­rieure et une réa­lité inté­rieure.
D’ailleurs sans savoir ce qui appar­tient à l’une et ce qui appar­tient à l’autre. Tout ici devient lan­gage et forme pour mon­trer cette chose si ordi­naire et si impos­sible qui est d’être .

Voir le Face­book de l’artiste.

Entre­tien : 

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
L envie du kif… du plaisir…

Que sont deve­nus vos rêves d’enfant ?
Je les ai réalisés.

A quoi avez-vous renoncé ?
Au sport .

D’où venez-vous ?
D’Auvergne.

Qu’avez-vous reçu en “héri­tage” ?
Rien.

Un petit plai­sir — quo­ti­dien ou non ?
Décou­vrir un nou­veau lieu inso­lite… une nou­velle œuvre… trou­ver une nou­velle idée

Qu’est-ce qui vous dis­tingue des autres artistes ?
Mon incompétence.

Quelle est la pre­mière image qui vous inter­pella ?
Une femme en pantalon.

Et votre pre­mière lec­ture ?
Le clubs des 5.

Quelles musiques écoutez-vous ?
The cure. Joy Divi­sion. Por­ti­shead. Pj Har­vey. The Beatles. The Doors.… Pink Floyd.

Quel est le livre que vous aimez relire ?
“Les liai­sons dangereuses”.

Quel film vous fait pleu­rer ?
“Coup de foudre à Not­ting Hill”.

Quand vous vous regar­dez dans un miroir qui voyez-vous ?
“C est spécial “.

A qui n’avez-vous jamais osé écrire ?
A per­sonne… ou à tous ceux qui m’impressionnent.

Quel(le) ville ou lieu a pour vous valeur de mythe ?
L Aubrac.

Quels sont les artistes et écri­vains dont vous vous sen­tez le plus proche ?
Anselm Kieffer.

Qu’aimeriez-vous rece­voir pour votre anni­ver­saire ?
De l amour.

Que défendez-vous ?
La liberté.

Que vous ins­pire la phrase de Lacan : “L’Amour c’est don­ner quelque chose qu’on n’a pas à quelqu’un qui n’en veut pas”?
La désillusion.

Que pensez-vous de celle de W. Allen : “La réponse est oui mais quelle était la ques­tion ?“
J aime être précise.

Et si le coeur vous en dit celle de Via­latte : “L’homme n’est que pous­sière c’est dire l’importance du plu­meau”?
L’homme est un loup pour l’homme et pour l univers.

Quelle ques­tion ai-je oublié de vous poser ?
Qu’est ce que l art ?

Entre­tien et pré­sen­ta­tion réa­li­sés par jean-paul gavard-perret pour lelitteraire.com, 16 mai 2021.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Entretiens, Erotisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>