Lo Speziale (Carlo Goldoni/Franz Joseph Haydn)

Un tra­vail de bonne fac­ture, une repré­sen­ta­tion hon­nête, un opéra-bouffe à découvrir 
 
Le décor, simple, homo­gène, figure une pia­zetta véni­tienne. Le public est accueilli par des bruits d’orage qui s’amplifient pen­dant que les musi­ciens viennent s’installer. Après une longue intro­duc­tion, les pré­ten­dants de Grilletta mettent en concur­rence leur mérite. Le livret, enlevé, pré­sente une intrigue simple et légère ; de nom­breuses incises sur les affres du tra­vail de phar­ma­cien (spe­ziale). La petite for­ma­tion orches­trale n’est pas sépa­rée de la scène ; les musi­ciens témoignent même par moments d’une contri­bu­tion à l’action. La scé­no­gra­phie, clas­sique, demande aux chan­teurs une cer­taine mobi­lité et uti­lise bien leur pré­sence sur le pla­teau. Le pro­pos, dyna­mique, reste court ; mais c’est la loi du genre.
Le spec­tacle consti­tue un bon diver­tis­se­ment, propre à faire pas­ser un moment agréable. La troupe est bien emme­née par Xavier Mau­con­duit, ténor pro­met­teur au joli timbre de voix et par la bonne pres­ta­tion dra­ma­tique de Jean-François Chiama. Mal­heu­reu­se­ment, Karine Gode­froy a des élans trop lyriques pour la pièce et manque de légè­reté dans les voca­lises. On note par­fois une dys­har­mo­nie dans les cordes de l’Orchestre-Studio de Cergy-Pontoise. Les touches d’humour ajou­tées par Anne-Marie Laza­rini accen­tuent le ton badin du pro­pos. Bref, un tra­vail de bonne fac­ture, une repré­sen­ta­tion hon­nête, un opéra-bouffe à décou­vrir, un bon moment pour les ama­teurs. Une réus­site, même, compte tenu des limites impo­sées par l’espace, le genre et les moyens mobilisés.

chris­tophe giolito

Lo Spe­ziale
dramma gio­coso per musica de Carlo Gol­doni

un opéra-bouffe de Franz Joseph Haydn (1768)

adap­ta­tion et direc­tion musi­cale, piano forte Andrée-Claude Brayer
mise en scène Anne-Marie Laza­rini

assis­tant Bruno Andrieux

avec Jean-François Chiama (ténor), SEMPRONIO
Karine Gode­froy (soprano), GRILLETTA
Laurent Her­baut (bary­ton), VOLPINO
Xavier Mau­con­duit (ténor), MENGONE

les musi­ciens de l’Orchestre-Studio de Cergy-Pontoise,
Romain Sénac (vio­lon)
Fran­çois Mar­ti­gné (alto)
Guillaume Mar­ti­gné (vio­lon­celle)
Jean-Marie Pou­pe­lin (haut­bois)
Nor­bert Ver­gon­janne (cor)

Liliane Bourdin-Hasson et Anne-Lise Saint-Amans (piano, chefs de chant)

décor (concep­tion et pein­tures sur toiles) et lumières Fran­çois Caba­nat
cos­tumes et sur­ti­trages Domi­nique Bourde
assis­tante aux cos­tumes Sophie Heur­lin
créa­tion Les Athé­vains
remer­cie­ments Opéra natio­nal de Paris — Direc­tion Nico­las Joël

du 18 décembre 2012 au 12 février 2013 (reprise)
lundi, mardi et samedi 20h30, mer­credi et jeudi 20h, ven­dredi 19h, dimanche 16h (sauf dimanches 13/01 et 10/02 à 18h30). Calen­drier irré­gu­lier (réser­va­tion indis­pen­sable 01 43 56 38 32)

Théâtre Artis­tic Athé­vains
45 bis rue Richard Lenoir — 75011 Paris (M° Vol­taire)
http://www.artistic-athevains.com/athevains/site/creation/lospeziale.htm

Le texte de la pièce est paru aux édi­tions Bleu Nuits en 2002.

Leave a Comment

Filed under Non classé, Théâtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>