Les femmes et leurs secrets — entretien avec la photographe Martine Warner

Il est des hommes si col­lants qu’ils deviennent faci­le­ment “mou­lants”. A l’inverse, les femmes en col­lants de Mar­tine War­ner ne le sont pas. Suaves oui. La pho­to­graphe, en divers dépha­sages de plans ou d’un grain qui devient pic­tu­ral, leur offre une légè­reté comme une gra­vité en diverses traces. Toute une nar­ra­tion de ce qui arrive ou qui est arrivé est impli­cite — peut-être pour que ce qui arri­vera encore.
De tels tra­vaux plas­tiques sont donc des lettres d’amour en hom­mage aux femmes. Mais des lettres d’amour qui ne s’écrivent pas. L’image arrive pour faire mieux que ce que les mots feraient seuls dans leur coin.

Tra­ves­tis­sant le simple miroir pho­to­gra­phique, Mar­tine War­ner donne à une telle psy­ché humour ou mys­tère. Par des inser­tions ou reprises, c’est par­fois une caval­cade, mais par­fois la lumière plus noire donne à la nudité pro­mise une den­sité. Il se peut que des désirs étouf­fés prennent vie comme si, à coup de griffes, Mar­tine War­ner vou­drait bif­fer le passé, trouer la peau de l’inconscient afin qu’il se vide de ses miasmes.
Ou si l’on pré­fère : ense­ve­lir l’hier et l’émoi de ses heures mauves pour­ris­sant de nos­tal­gie dans l’aujourd’hui. La pho­to­graphe au besoin s’y réfère et elle n’ignore rien de ses défer­lantes mais elle n’en fait pas une mon­tagne mon­tée en neige pour autant.

voir le site de la photographe

Entre­tien :

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
La vie :-)

Que sont deve­nus vos rêves d’enfant ?
Je n’ai pas rêvé étant enfant. J’ai vécu.

A quoi avez-vous renoncé ?
Aux per­sonnes aigries.

D’où venez-vous ?
Du grand Est. D’un pays minier. La Moselle

Qu’avez-vous reçu en dot ?
Des souvenirs.

Un petit plai­sir — quo­ti­dien ou non ?
Entendre le chant des oiseaux le matin.

Qu’est-ce qui vous dis­tingue des autres pho­to­graphes ?
Je ne me com­pare aux autres. Je m’exprime.
Très fémi­nin. Tendre, retenu et osé à la fois.

Quelle est la pre­mière image qui vous inter­pella ?
“Le bai­ser de l’Hôtel de ville.” de Robert Doisneau.

Et votre pre­mière lec­ture ?
“L’homme et la mer.” Charles Baudelaire.

Quelles musiques écoutez-vous ?
Jazz mini­ma­liste (ex : Uli Feier­tag). Du Clas­sique etc.

Quel est le livre que vous aimez relire ?
“Le petit Prince.” d’Antoine de Saint-Exupéry.

Quel film vous fait pleu­rer ?
“La ligne Verte.“de Frank Darabont.

Quand vous vous regar­dez dans un miroir qui voyez-vous ?
Une femme heu­reuse de vivre.

A qui n’avez-vous jamais osé écrire ?
Personne.

Quels sont les artistes et écri­vains dont vous vous sen­tez le plus proche ?
Sarah Moon. James Dean. Bruce Lee. Ninon de Len­clos. Mar­gue­rite Duras

Qu’aimeriez-vous rece­voir pour votre anni­ver­saire ?
Une semaine de vacances avec toute la famille.

Que défendez-vous ?
Le droit de penser.

Que vous ins­pire la phrase de Lacan : “L’Amour c’est don­ner quelque chose qu’on n’a pas à quelqu’un qui n’en veut pas”?
On ne peut rien rem­plir avec du vide.

Que pensez-vous de celle de W. Allen : “La réponse est oui mais quelle était la ques­tion ?“
Allen, Wein­stein & Co.

Quelle ques­tion ai-je oublié de vous poser ?
Si vous l’avez oubliée, c’est qu’elle n’était pas d’importance.

Pré­sen­ta­tion et entre­tien réa­li­sés par jean-paul gavard-perret pour lelitteraire.com, le 21 octobre 2019.

6 Comments

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Entretiens, Erotisme

6 Responses to Les femmes et leurs secrets — entretien avec la photographe Martine Warner

  1. Suely Passos Nassif

    Bom dia, esti­mada amiga Mar­tine War­ner!
    Eu gosei muito de ler a sua entre­vista.
    Você deu respo­stas inte­li­gentes. Obje­ti­vas e dire­tas.
    Para­béns!
    Grande abraço.
    Suely Nassif

  2. philippefiloreau

    Bon­jour Mar­tine .j.aime ta sen­si­bi­lité fémi­nine et ton regard posé sur les emo­tions qui nous laissent sou­vent dans le doute du che­min à suivre. Gros bisous

    9

  3. Pauline Corzilius

    An excellent inter­view with a very talen­ted lady.
    Pau­line Corzi

  4. Martine Warner

    Many thanks Dar­ling. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>