Anita J. Laulla, Océan dancing

Le bal des possibles

Anita J. Lulla réus­sit un exploit dans un jeu d’apories et d’allusions. Il existe à priori une autop­sie de ren­contres pos­sibles. Sans doute les plus oni­riques : celles d’un rêve, en nou­velle ver­sion nuits de Chine et peut-être qui sait — câlines. On peut pen­ser même à Duras mais ici tout demeure magique.
La pos­sible héroïne val­seuse et dési­rante reste prête à par­fai­te­ment suf­fo­quer dans l’air tro­pi­cal et bleu et som­brer dans son cœur. Pour preuve, là où  des arbres cherchent leurs ombres, elle rêve de tout. Voire elle rêve de celui qui res­tera sil­houette et oda­lisque. Mais dont qui reste astu­cieu­se­ment frus­tré ou sinon mas­qué  par l’auteure

Tout cela est fin et léger. Le livre (nous) fait rêver. On pour­rait croire par­fois que l’héroïne pour­rait renon­cer à ceci de très simple :  jamais ne se (voir la) ren­con­trer en renon­çant à prendre le risque d’une danse abso­lue que l’inflexion des corps, le détour d’un regard, l’esquisse d’un geste achè­ve­raient.
Néan­moins, le livre sans impu­deur et impu­dique amène la plus déli­cieuse des énigmes. Il ignore tout autant ce qu’il dévoile. La parole même de la chair peut se reprendre dès qu’elle est don­née, juste enga­gée. Alors, parce que pour Anita J. Laulla le noir s’approche, il est pos­sible d’inventer sa tri­lo­gie impli­cite et men­tale : elle parle, va par­ler, va. Mais nous sera tout de même interdite.

Tel est l’art de la sug­ges­tions et des étoiles miroi­tantes. Alors, laissons-nous ber­cer voire esquis­ser des pas de deux.

jean-paul gavard-perret

Anita J. Laulla, Océan dan­cing, L’Atelier de l’Agneau, Saint Quen­tin de Calong, 2024, 80 p. — 16,00 €.

Leave a Comment

Filed under Chapeau bas, Erotisme, Romans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>