Tag Archives: Philippe Thireau

Philippe Thireau, Formegisante

Rame­ner l’âme près des dis­pa­rus Phi­lippe Thi­reau explore des ter­ri­toires lais­sés pour compte et des sil­houettes de même engeance: un homme vêtu de gré­sil dans un champ de pierres, un bon­homme de neige sur le point de se dis­soudre. Nous … Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Poésie

Philippe Thireau, Cut & Mortelle Faveur suivi de J’entends les chiens

Terreur intime Il y a du théâtre éli­sa­be­thain et becket­tien chez Phi­lippe Thi­reau. Il aime mélan­ger les genres dans — dit-il — son “oeuvre au noir qui s’élabore len­te­ment” et qui peut au besoin res­sem­bler (mais res­sem­bler seule­ment) à un théâtre pour … Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Chapeau bas, Théâtre

Philippe Thireau, Victoria 5 B

Tango et abri­cots pas secs “Si ni dieu ni diable ne font la police, j’donne pas cher de ceux qui res­tent.” (Ph. T.) Phi­lippe Thi­reau pro­pose un road movie qui dépote. D’autant plus que l’on se retrouve  au cinéma. Et dans un film noir. … Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Chapeau bas, Erotisme, Nouvelles, Romans

Philippe Thireau, Mélancholia

Nous ne vieilli­rons pas ensemble (des clics et un claque) Renouant avec les écrits les plus anciens d’un amour cour­tois façon Pétrarque et Aucas­sin et Nico­lette et par­fois croi­sant L’Histoire du Sol­dat de Ramuz, Mélan­cho­lia devient le dia­gramme où la ligne … Conti­nue rea­ding

2 Comments

Filed under Romans

Gilbert Bourson, Phases

Ne pas lais­ser finir le “comme ça” ou retour amont En redon­nant sinon renais­sance du moins relec­ture à “L’Iliade”, Gil­bert Bour­son nous per­met de voir enfin le “visage” qui se cache en elle. Tout un cou­plage d’une prose poé­tique supé­rieure … Conti­nue rea­ding

1 Comment

Filed under Chapeau bas, Poésie