Alain Marc, Cette Sorte d’évidence poésie & notes

Restric­tions

Alain Marc écrit des poé­sies (courtes) accom­pa­gnées de notes dans des recueils qu’il recom­pose et publie par­fois bien des années après. Alain Marc écrit aussi des poèmes (longs) qu’il a qua­li­fié de “à dire, à crier et à mur­mu­rer”, inté­grés en plu­sieurs cycles. Il lit et per­forme sa poé­sie et ses récits en public avec dif­fé­rents artistes. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Poésie

Ne nous gardez pas de Cauda ! Oui-da Cauda ! (Pronostic vital engagé)

Dès les pre­mières lignes, on est pré­venu. Dans Pro­nos­tic vital engagé, Jacques Cauda nous ver­dit dans son uni­vers où le pêle-mêle marie l’impromptu en mena­çant le fourre-tout. Chez lui, sachez que les cha­rognes n’iront « même pas jusqu’au sépulcre ». Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under En d'autres temps / En marge

Christina Mariani, Sacred Soil

De soie

Née à Monza en 1982, Cris­tina Mariani, diplô­mée en art et design à la NABA de Milan, a com­mencé à expé­ri­men­ter avec des fibres tex­tiles et des maté­riaux flexibles. Elle a tra­vaillé pen­dant quelques années en tant que gra­phiste et web­de­si­gner jusqu’à ce qu’elle découvre le tis­sage et décide de se consa­crer défi­ni­ti­ve­ment à cette forme d’art. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Echos d'Italie / Echi dell'Italia

Revenir à Maeterlinck

Certaines œuvres connaissent un des­tin étrange et parmi elles, la pièce de Mau­rice Mae­ter­linck, dédi­ca­cée à Octave Mir­beau, Pel­léas et Méli­sande. En effet, bien qu’elle elle fût la matrice de l’opéra de Debussy et d’autres com­po­si­tions musi­cales, elle est presque tom­bée aujourd’hui, dans l’oubli des scènes théâ­trales. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Théâtre

Sophie Patry & Jean-Michel Maubert, Fragmentations — d’un corps

Eloge du secret

Nue, la pho­to­graphe Sophie Patry s’efface ou plu­tôt se laisse glis­ser et se retient en des pans qui des­sinent un bar­rage. Le voyeur apprend à attendre ce qui ne vien­dra jamais. Une lampe est allu­mée dans une chambre mas il dor­mira à la belle étoile sans souci de savoir qui il est, où il va (sachant d’ailleurs la fin de tout voyage).
Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Erotisme, Poésie