L’actu

Conqué­rir le miracle de devenir

Il est sur­pre­nant d’avoir choisi une pho­to­gra­phie plu­tôt peu ave­nante (même si l’éditorial de Daniel Chi­naski la jus­ti­fie ) en page de garde et donc pour ouvrir une thé­ma­tique ambi­tieuse et rare sur­tout en une époque où l’on parle plus de mort que de vie. 35 pho­to­graphes et écri­vains l’illustrent.

Ques­tion écri­ture, les femmes — sans doute parce qu’elles savent bien plus de quoi il retourne — livrent les textes les plus impor­tants.
Flo­rence White avec “La poche des eaux”, Ané­lie Guyot (“Cherche dans la marge ce qui se cache au milieu”), Marie-Philippe Deloche (“Nais­sances d’automne”) donnent aux pre­miers ins­tants — même hors de sai­son — des cou­leurs chaudes et avivent les heures de cer­tains après-midis.

Les hommes ne sont pas for­cé­ment en reste. Cauda remonte aux ori­gines par l’entremise de son “Mon­sieur Par­ceque”. Néan­moins, les pho­to­gra­phies res­tent ici par­ci­mo­nieuses.
Nous aurions pu nous attendre à plus et à mieux même si Pau­line Mar­za­nasco  sauve la mise par­fois avec un  vérisme puis­sant, par­fois avec des images plus esthé­tiques mais convenues.

L’ensemble reste dis­pa­rate. Plus res­serré, il aurait gagné en force et cohé­rence. Cer­taines his­toires res­tent par­fois  banales mais les poé­sies sauvent la mise.
Plus que le lan­gage visuel et les nou­velles, elles créent un monde en blanc, un monde en noir où sub­sistent des indices majeurs.

Loin de toute pro­pen­sion océa­nique, le monde demeure ici impé­né­trable, énig­ma­tique. Et c’est ce qui donne à cet ensemble une res­pi­ra­tion pre­mière d’aventure inquiète mais où une sagesse en action crée un gise­ment de fraî­cheur.
Les approches sou­lèvent le plus sou­vent le car­can des habitudes.

Sortant du coeur des ténèbres, des textes entre­tiennent une rela­tion native que nous cher­chons tou­jours à explo­rer.
Là où, par la nais­sance, l’être est prêt à conqué­rir son miracle de devenir.

jean-paul gavard-perret

Nais­sances, revue Pour­tant, n° 2, Paris, avril 2021, 194 p. — 19, 00 €.

3 Responses to L’actu

  1. lallemant

    Bon­jour,
    bravo pour vos com­men­taires très inté­res­sants et com­plets. Si il existe une lettre je serai heu­reuse de la rece­voir.
    Merci

  2. CLAUDE KOMOROWSKI

    Diffusez–vous une “news­let­ter”?
    Je serais heu­reux de la rece­voir.
    A vous lire. Ami­tiyés C.K

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>