Echos d’Italie

Le chant des formes

Pietro d’Ambrosio a créé une série de pho­to­gra­phies expé­ri­men­tales et mini­ma­listes du pont conçu par l’architecte San­tiago Cala­trava dans la ville natale de l’artiste : Cosenza dans le sud de l’Italie.
Il en retient le chant des formes par ce qui crée une quasi abs­trac­tion et éloigne de toute vision pla­te­ment pay­sa­giste. D’où l’aspect ori­gi­nal de telles sai­sies  d’un ouvrage d’art ambi­tieux mais vili­pendé par cer­tains, peu sen­sible à une telle struc­ture altière et novatrice

De cette harpe géante sym­bole d’harmonie, D’Ambrosio ren­voie à une vision bien plus inté­rieure que géo­gra­phique, là où la construc­tion humaine ramène à des élé­ments essen­tiels par-delà la tech­nique inhé­rente à la construc­tion du pont comme à celle  de telles photographie.

jean-paul gavard-perret

Pie­tro d’Ambrosio, Pont San Fran­cesco, 2023, Pie­tro D’Ambro­sio (@pietro_dambrosio_fotografo) • Foto e video di Ins­ta­gram.

One Response to Echos d’Italie

  1. Sophie

    J’adore Berg­man, un style unique et une force incroyable dans l’expérience. J’adore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>