Echos d’Italie

Epan­che­ments lumineux

Né à Frat­ta­mag­giore (Napoli), Enzo Cris­pino vit en Reg­gio Emi­lia. Auto­di­dacte, il s’est formé à la pho­to­gra­phie au fil du temps et en emprun­tant par­fois les che­mins du hasard avant que son art devienne non seule­ment sa pas­sion mais le centre de sa vie.

I
l a appris grâce à la pho­to­gra­phie à voir et don­ner à voir le monde d’une autre façon. Ce qui l’entoure, il sait le “dire” de manière poé­tique.
Le monde rural en déper­di­tion, l’urbanisation inten­sive de ter­ri­toire, la perte de l’identité prennent dans son oeuvre une qua­lité visuelle par­ti­cu­lière. Elle l’a fait recon­naître par le “Vogue” ita­lien et lui per­mit de rejoindre l’agence pho­to­gra­phique “Free­lance Blink” de New York.

Son nou­veau pro­jet fait suite à un pro­jet anté­rieur “Sur les traces de John Constable”.
Car, pour lui, Constable et Tur­ner — les deux plus grands repré­sen­tants du roman­tisme impres­sion­niste anglais — res­tent des inspirateurs.

C’est à Brigh­ton en 2019 que l’artiste, après avoir étu­dié  le trait pic­tu­ral de Tur­ner, a créé une série qui rap­pelle un cer­tain roman­tisme par  recherche de la lumière.
Les plages du sud de l’Angleterre sont donc reprises dans un “à la manière de” mais qui devient une inter­pré­ta­tion de ce que Tur­ner aurait pu peindre en 2020.

En de tels bords de mer, le réel n’est plus homo­gène, il n’existe qu’en frag­ments en des variables incer­taines par effet de dif­frac­tions et de lisières.
Rien n’est muselé — sinon ce que l’artiste tient à conserver.

Les épan­che­ments lumi­neux ne parlent que le silence et l’impalpable.
L’espace devient pudique et impu­dique, il règne face au soleil en ses caresses ébau­chées là où il n’existe pas un angle où accro­cher les certitudes.

jean-paul gavard-perret

Enzo Cris­pino, Ren­contre avec William Tur­ner, Juin 2020, InArte / Werk­kunst Gal­lery, Ber­game,

One Response to Echos d’Italie

  1. Sophie

    J’adore Berg­man, un style unique et une force incroyable dans l’expérience. J’adore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>