Abdelkader Benchamma, “Signes” (exposition)

Les images et leurs fantômes

Abdel­ka­der Ben­chamma vit et tra­vaille à Paris et à Mont­pel­lier. Ancien élève des Beaux-Arts de Mont­pel­lier et de l’ENSBA, lau­réat du Prix Dra­wing Now en 2015, il a fait l’objet de nom­breuses expo­si­tions per­son­nelles et col­lec­tives dans le monde entier. Son tra­vail est pré­senté au MRAC de Séri­gnan (“Fata Bro­masa”) jusqu’en fin sep­tembre puis sera pré­senté lors d’une expo­si­tion per­son­nelle à la Col­lec­tion Lam­bert d’Avignon.
Il s’est — entre autres — fait connaître pour ses des­sins à l’encre noire, in situ et sou­vent éphé­mères. Ces des­sins dia­loguent et trans­forment les espaces d’exposition en pay­sages, autant phy­siques que men­taux, par­cou­rus par des éner­gies étranges, appa­rem­ment éthé­rées mais sur­tout chao­tiques, preuve que l’art n’est pas le suc­ces­seur du sacré mais son contre-feu.

A Bruxelles, il pro­pose un nou­vel ensemble de des­sins et de pein­tures sur papier où il traque — des mytho­lo­gies et croyances antique jusqu’à celles de l’ère du numé­rique et ses tech­no­lo­gies — la repré­sen­ta­tion des miracles et de nos nou­velles croyances. Dif­fé­rentes formes d’apparitions  qui tra­versent l’histoire humaine sont pré­sentes à tra­vers une suc­ces­sion  de signes repris et cor­ri­gés.
Ils per­mettent de voir et d’interpréter l’image et son sta­tut car, si le signe est une trace ou une écri­ture, il dit sur­tout l’impossibilité de lire un évé­ne­ment d’une seule façon. Ce que les mots ne peuvent pas écrire est donc signifié.

L’expo­si­tion se com­pose de deux ensembles : “Book Of Miracles” et “Trees et Engramme”. Ces tra­vaux sont créés à par­tir des images que l’artiste glane dans la presse, sur Inter­net et dans l’histoire de l’art mais aussi dans les sciences humaines,  les sciences paral­lèles (para­psy­cho­lo­gie, magie) tout comme dans les sciences dites dures dont l’astrophysique.
Se découvrent anges, phé­no­mènes célestes, pho­tos d’ovnis, des arbres qui se déforment pour écrire le nom de Dieu dans une sin­gu­lière cal­li­gra­phie issue de l’esthétique musul­mane ou encore des rituels  qui semblent tra­ver­ser l’espace et le temps.

De telles visions célestes ou oni­riques sont trans­for­mées en images-rebuts. Leur charge spi­ri­tuelle devient quel­conque et relève du folk­lore et de la super­sti­tion. L’artiste les repro­duit, les déforme en divers prin­cipes de répé­ti­tions, varia­tions et de dif­fu­sion.
Dans “Book of Miracle, Trees” une forêt étrange s’anime d’un flux là ses arbres deviennent une forme d’écriture faite de pleins et de déliés. L’artiste affirme que les arbres se sont défor­més pour réci­ter une prière cora­nique. Mais la scène est avant tout ani­miste et la nature semble être la seule véri­table force tra­ver­sée par des éner­gies invisibles.

Certaines des scènes sont reprises dans “Engramme”, série com­men­cée lors du séjour de l’artiste à la Villa Médi­cis.  Ces grands for­mats maté­ria­lisent  le fonc­tion­ne­ment des mémoires du vivant et illus­trent la nais­sance des images et leur trans­for­ma­tion à tra­vers des strates à l’encre noire et à la terre de Sienne.
Jaillissent des sorte de couches géo­lo­giques et des sub­strats d’histoires qui nous habitent. Et ce, dans des for­ma­tions par­fois réa­listes mais sou­vent comme en dis­pa­ri­tion et en effa­ce­ment afin d’affirmer que les dieux révé­lés sont morts à une époque où beau­coup veulent les faire reve­nir en force.

jean-paul gavard-perret

Abdel­ka­der Ben­chamma, Signes,  Gale­rie Tem­plon, Bruxelles, du 3 sep­tembre au 24 octobre, 2020.

1 Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com

One Response to Abdelkader Benchamma, “Signes” (exposition)

  1. Villeneuve

    La traque des croyances antiques et numé­riques de Ben­chamma per­met à JPGP une résur­gence de son livre perso ” le chant des signes ” ( 1999) sur les œuvres de CIESLA . ” Fort ” trio selon Beckett .

Répondre à Villeneuve Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>