Murray Leinster, Un Logique nommé Joe

Joe, une machine qui vous veut du bien ?

A la lec­ture de ces 35 pages, on se dit que la nou­velle de Mur­ray Leins­ter tra­hit en quelque sorte le concept de dys­chro­nie (don­nant son nom à cette col­lec­tion) pour mieux faire valoir sa vérité intrin­sèque : en ima­gi­nant en 1946 de façon ô com­bien pro­phé­tique ! un monde où les ordi­na­teurs indi­vi­duels (les « logiques »), à par­tir de sys­tèmes archaïques à nos yeux, s’associent en réseau et se pro­posent de répondre à abso­lu­ment toutes les ques­tions, quitte à empié­ter sur la vie pri­vée des autres, l’auteur ne nous pré­sente pas fina­le­ment un monde où les chan­ge­ments his­to­riques liés à un « point de diver­gence » (voir par exemple La Sépa­ra­tion de C. Priest) ont abouti à une situa­tion de cau­che­mar selon notre per­cep­tion …puisque ce monde n’est autre que le nôtre en 2020 ! Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Nouvelles, Science-fiction/ Fantastique etc.

Jennifer Miller & Jason Feifer, Mr Nice Guy

Jusqu’où une cer­taine presse peut-elle aller ?

Avec ces échanges, par le biais de chro­niques, entre une femme et un homme, les roman­ciers dépeignent les milieux jour­na­lis­tiques de New York et tous les à-côtés des métiers de la presse. Ils détaillent la vie d’un jour­nal et le monde des jour­na­listes, depuis celui du direc­teur de la rédac­tion, jusqu’au grouillot obs­cur qui véri­fie les faits énon­cés dans les articles, le bas de l’échelle.  Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Romans

Hans Schärer, Les érotiques (exposition)

Acti­ver la trique, faire avan­cer l’âne

Les aqua­relles éro­tiques de Hans Schä­rer ont toutes été créées à la même époque que ses célèbres Madones. A savoir au début des années 1970. Colo­riste et des­si­na­teur génial l’artiste donne un aspect vision­naire à ses images d’éros qui “doublent” ses madones –l’inverse est vrai aussi — dans son pro­ces­sus créa­tif. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com

La fille de la plaine : entretien avec Barbara Gussoni (Mis à nu par le Corona Virus)

Sous l’aspect frac­tal de son tra­vail, l’artiste Bar­bara Gus­soni reste pudique. Chaque nou­velle étape de l’œuvre n’a donc jamais pour but d’émoustiller le voyeur pour feindre de lui faire par­ta­ger une inti­mité. La règle de “l’obscène” (dans le sens de ce qui nor­ma­le­ment reste caché) est d’abord pour l’artiste le moyen de cas­ser un “éthos” rigo­riste dans lequel — mal­gré ce qu’on dit et ce qu’on nous montre — nous res­tons immer­gés. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Echos d'Italie / Echi dell'Italia, Entretiens

Sebastien Tellier, Domesticated

Ego-(bad)trip

Le confi­ne­ment est le pré­texte pour cer­tains  artistes (du moins ceux qui ne souffrent pas dans la misère) à culti­ver leur ego-trip  et offrir  des pro­duc­tions musi­cales (mais pas que). Il n’est pas jusqu’au Rol­ling Stones d’y avoir habi­le­ment sacri­fié en anti­ci­pant d’un an la sor­tie du titre “Ghost Town” de leur pro­chain album. Bien leur en a pris. Ils reviennent pour les 80 ans de Char­lie Watts au som­met de l’actualité.

Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, On jette !