Scooby-Doo compie 50 anni: le curiosità che pochi conoscono del famoso cartone animato (Scooby-Doo fête ses 50 ans : les curiosités que peu de gens connaissent sur le célèbre dessin animé)

Corriere della Sera

CARTONI

Scooby-Doo com­pie 50 anni: le curio­sità che pochi conos­cono del famoso car­tone animato

Il 13 set­tembre del 1969 andava in onda la prima pun­tata che aveva come pro­ta­go­nista l’alano e i suoi quat­tro amici umani. I nomi, la trama e i per­so­naggi: sono molti i det­ta­gli sco­nos­ciuti ai più, nonos­tante il grande suc­cesso  tele­vi­sivo Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Echos d'Italie / Echi dell'Italia

Daniel Fano, A la vitese des nuages

Blagues et aversions

Le poète Belge Daniel Fano après un détour ado­les­cent vers le sur­réa­lisme lit­té­raire  (plus fran­çais que belge) s’est orienté vers d’autres piliers plus consé­quents : Denis Roche, William Bur­roughs, Charles Rez­ni­koff et Louis Zukof­sky. Il publie en Bel­gique son pre­mier recueil “Man­ne­quins en fla­grant sésame” (1973). Douze ans plus tard paraît “Un cham­pion de mélan­co­lie” où il ins­crit sa véri­table ori­gi­na­lité et sa vision du monde de manière iro­nique et frac­tale : “Son éter­nel cha­peau de feutre sur la tête, Joseph Beuys ne laisse per­sonne indifférent./ Beckett essaie de réveiller ses hôtes en frois­sant ses jour­naux. / Le chien pré­féré d’Hitler s’appelait Blon­die. (…) Le suc­cès a per­mis à Woody Allen d’échouer avec des femmes encore plus belles”. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Poésie

Aurélien Bellanger, Le continent de la douceur

Bavard d’âge mûr

Auré­lien Bel­lan­ger est un écri­vain bavard inven­teur d’une prin­ci­pauté euro­péenne pour évo­quer une défense de son conti­nent. Au début du livre, le héros (du moins un des quatre per­son­nages cen­traux qui fonc­tionnent par couples)  est au som­met de sa car­rière (de play-boy mais pas seule­ment) et il s’agit pour lui de se ran­ger dans le Duché au moment où il rêve de prin­ci­pauté moné­gasque. Conti­nue rea­ding

1 Comment

Filed under On jette !, Romans

Cécile Coulon, Une bête au paradis — Rentrée littéraire 2019

Un ensemble sur­fait sous faux genre de tragédie

Tout se passe d’abord au “Para­dis” : à savoir, dans une ferme iso­lée en pleine nature avant qu’un couple se délite. Cécile Cou­lon se dit ins­pi­rée par  La nuit du chas­seur et  les films de Cha­brol. Voire… Certes, il y a un dépu­ce­lage au moment où l’on tue le cochon. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under On jette !, Romans

Britannicus (Jean Racine / Christine Joly)

Un mono­logue épuré

Quelques notes de musique, qui se font graves, ins­tallent avec mesure un cli­mat sobre dans un décor mini­ma­liste, consti­tué de quelques toiles sus­pen­dues de part et d’autre de la scène. Elles sont le sup­port de pro­jec­tions lumi­neuses élé­men­taires, des car­rés les plus sou­vent. Un seul comé­dien prend en charge suc­ces­si­ve­ment les rôles d’Albine, d’Agrippine, au risque de décon­te­nan­cer un peu le public s’attendant à une suc­ces­sion de dia­logues. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Théâtre