Michel-Marie Zanotti-Sorkine, D’un amour brûlant

A qui s’adresse Jésus ?

Ceci n’est pas l’ouvrage d’un mys­tique. Quoiqu’il soit rédigé comme une lettre du Christ au lec­teur, le livre du père Zanotti-Sorkine tient plu­tôt du caté­chisme pour adultes et de l’interprétation per­son­nelle des Evan­giles. Conscient du fait que le catho­li­cisme a mau­vaise presse de nos jours en France, et sou­cieux de répondre aux accu­sa­tions les plus cou­rantes à l’égard de l’Eglise et de ses dogmes, l’auteur pro­pose une doc­trine qui insiste sur les notions d’amour (ou de bien­veillance envers autrui), de par­don (allant de pair avec une mise en garde contre le juge­ment) et de liberté intel­lec­tuelle. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Essais / Documents / Biographies

Réinventer le temps ou le voyage dans l’intime : entretien avec Sylvie Valem (Anamésie)

Les pho­to­gra­phies de Syl­vie Valem sont à l’image de leur créa­trice. C’est un lieu d’énigme, de mys­tère aux pro­fon­deurs cachées. C’est le fruit d’une confron­ta­tion iden­ti­taire et de la recherche d’un temps à repri­ser pour empié­ter sur le passé. Lec­trice jadis — et comme son inte­vie­wer — de La vie du Rail, celui-là retrouve des échos en un iti­né­raire de lutte intes­ti­nale. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Entretiens

André Breton, Nadja (coffret, fac-similé du manuscrit & étude illustrée)

Nadja : la ques­tion du regard

Sans Nadja, l’histoire de la lit­té­ra­ture n’aurait pas été la même. Bre­ton, quit­tant un temps sa tête poli­tique et non dénuée de sec­ta­risme, se dégage de tout souci de res­pec­ta­bi­lité et  de pres­tige. Il ne se veut plus pro­prié­taire des clés du sur­réa­lisme et de ce dont il a hérité mais aussi de ce qui sou­dain jaillit des pro­fon­deurs et ce que le manus­crit laisse voir au plus près. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Beaux livres, Poésie

Thierry Smolderen & Alexandre Clérisse, Une année sans Cthulhu

Né sous le signe du kiosque

Dense roman gra­phique aux forts comme mul­tiples par­tis pris, Une année sans Cthulhu est une invi­ta­tion — rela­ti­ve­ment infer­nale -,  mâti­née d’une lucide nos­tal­gie des années 80, à bas­cu­ler dans l’univers des jeux de rôle, des bornes d’arcade, des films et romans des années S. King.
Samuel et Henri, deux lycéens s’adonnant avec leur cops Marie au jeu de rôle L’appel de Cthulhu vont bien­tôt ren­con­trer une ado fatale et son père druide déjanté, un génie de l’informatique …et une figure du mal que Love­craft n’aurait pas renié, lui qui, dans le roman épo­nyme du jeu de rôles en ques­tion, décli­nait à la fin des années 1920 une his­toire d’horreur où un monstre, pri­son­nier sous Terre, appelle l’humanité au meurtre. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Bande dessinée

Olivier Rolin, Extérieur monde

Carnets de bord et de débords

Olivier Rolin pro­pose une superbe leçon de lit­té­ra­ture. Il fait preuve d’intelligence et de poli­tesse en évi­tant tout pen­sum. Il aurait pu y som­brer puisque les textes sont extraits des petits car­nets où il consigne depuis long­temps impres­sions et pen­sées. Cette pêche “aléa­toire” per­met un voyage allègre dans l’oeuvre de l’artiste et son temps. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Romans