L’actu

Du dehors au dedans

La fixité des pho­to­gra­phies de Mauro Mac­chioni se double de mou­ve­ments. Le por­trait et le pay­sage, le dedans et le dehors s’ouvrent lit­té­ra­le­ment de manière radi­cale mais tem­pé­rée par une touche impli­cite de jeu d’inversions.
La voi­ture reste une coquille. C’est le lieu où l’être en ses dépla­ce­ments rêve, dérive. Le pho­to­graphe ita­lien  montre la pré­sence du corps dans le cock­pit mais selon des pers­pec­tives de la réa­lité la plus errante dès que la focale se met à la place du pas­sa­ger ou de la passagère.

Mais Mauro Mac­chioni laisse le pas­sage plus à des élé­ments fuyants que pres­sants. Il  donne à la figu­ra­tion du por­trait ou du pay­sage une sorte d’abîme et d’inquiétude.
De fait, la matière de jouis­sance est “ube­ri­sée”  d’emmêlements qui, plu­tôt que de créer des conver­gences, fabriquent de la spé­cu­la­tion plus ou moins vague.

Comme le pas­sa­ger ou le conduc­teur, le pho­to­graphe observe un film qui se déroule autant dehors que dedans. Les pen­sées qui se perdent sont tra­duites par un pay­sage par­ti­cu­lier : tout semble éloi­gné en un cadre aussi intime et intros­pec­tif que “extime” et repré­sen­ta­tif.
Et voici nos sem­blables, nos frères et nos soeurs ou leurs visions  par le brouillage d’une forme d’évidence. D’une cer­taine manière la voi­ture échappe à son propre contrôle dans le mou­lage par­ti­cu­lier que crée chaque prise.

Elle devient le lieu de perte et de médi­ta­tion dans un émoi laté­ral. Car il existe des émois de cette sorte comme il y a des air-bags laté­raux. Nous deve­nons à notre tour rêveur ou son­geuse d’un lieu laissé der­rière nous ou défi­lant.
Nous goû­tons alors une situa­tion de réflexion et de rêve­rie sans savoir au juste où les dépla­ce­ments conduisent réellement.

jean-paul gavard-perret

Mauro Mac­chioni, From inside / De l’intérieur, 2020.

3 Responses to L’actu

  1. lallemant

    Bon­jour,
    bravo pour vos com­men­taires très inté­res­sants et com­plets. Si il existe une lettre je serai heu­reuse de la rece­voir.
    Merci

  2. CLAUDE KOMOROWSKI

    Diffusez–vous une “news­let­ter”?
    Je serais heu­reux de la rece­voir.
    A vous lire. Ami­tiyés C.K

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>