A oublier

Ramasse-miettes

A sa manière, dans son neu­vième album et le temps ultime d’une tri­lo­gie, Emi­nem reste un schi­zo­phrène doué de rai­son. Il s’assied sans scru­pules sur les pos­tures poli­ti­ciennes et au besoin rase les murs jusqu’à la pierre. Il se refait une santé  par un virage face à Trump et ses sbires (ce qui est facile et à bon compte) mais reste sur­tout per­ti­nent en ses points sur sa propre exis­tence. Il manque sou­vent d’humour et peut se prendre les pieds dans les cordes d’un élan lyrique pré­ten­tieux à deux balles car trop ado.
Peut-être trouve-t-il périlleux de vieillir mais il  réus­sit du moins en par­tie et dans un rap lan­ci­nant à demeu­rer inclas­sable. Il sait rui­ner les ordres ter­ri­fiants de cer­taines natures qui ne méritent pas le nom d’humaines à coup de scan­sions. Mais son enga­ge­ment est par­fois foi­reux et ramasse-miettes même face au « canari » pré­sident US.

Tant bien que mal, Emi­nem pour­suit donc son rite mais sa voix et son ins­pi­ra­tion ne sont plus celles des débuts. Néan­moins, il  tente de défier les lois du rap, de bleuir l’épaule des car­da­mines tout en  se pro­té­geant du des­tin der­rière son visage de pous­sin, Il a beau res­sem­bler à un vieux puits sou­dai­ne­ment mis à jour, son flow remonte une rébel­lion sinon pédante du moins raco­leuse. Le « white trash » du rap­peur fait la part belle à un délire pop. Trop peut-être. Il est vrai qu’être rap­peur à 45 ans n’est pas simple.
Si bien que — dans ce mixer  avec fea­tu­rings étouffe-chrétiens : Pink, Beyonce, Ali­cia Key, Ed Shee­ran — si une force demeure,  elle reste sans flé­chage et dans des pro­duc­tions approxi­ma­tives. En 2017, Jay Z aura damé le pion d’Eminem.

jean-paul gavard-perret

Emi­nem, « Revi­val », Inter­scope / Uni­ver­sal, 2017.

 

4 Responses to A oublier

  1. DO

    il demeure d’enverguRe moyenne … juste en deuxième ligne avant la fin de cet article …

  2. Myrtie

    Bon­jour,
    Votre article tombe à pic, merci pour celui-ci, votre site est sympa.

  3. Christiane Beaudoin

    Vrai­ment …
    Votre article est plus jouis­sif que le film

Répondre à Christiane Beaudoin Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>