Echos d’Italie

Corriere della Sera / Spettacoli

«Mid­night in Paris», a 8 anni dall’uscita, ecco 10 cose che non sapete del film di Woody Allen
La com­me­dia, pre­sen­tata in ante­prima a Cannes l’11 mag­gio del 2011, è il mag­giore suc­cesso com­mer­ciale del regista e ha otte­nuto l’Oscar come migliore sce­neg­gia­tura originale

di Fran­cesco Tor­tora
11 mag­gio 2019 |

Il film
L’11 mag­gio del 2011 apre la 64esima edi­zione del fes­ti­val di Cannes “Mid­night in Paris”, film di Woody Allen con Owen Wil­son.
La pel­li­cola ha come pro­ta­go­nista Gil, sce­neg­gia­tore di suc­cesso e scrit­tore in erba alla ricerca d’ispirazione, che è nella Ville Lumière in vacanza con la fidan­zata Inez.  Una sera mentre pas­seg­gia da solo si trova improv­vi­sa­mente cata­pul­tato nella Parigi degli anni ’20 e conosce gli scrit­tori Fran­cis Scott Fitz­ge­rald e Ernest Heming­way, i pit­tori e registi Sal­va­dor Dalí, Luis Buñuel, Pablo Picasso,  Man Ray e tanti altri artisti che hanno vis­suto nella capi­tale fran­cese in quel per­iodo.  Dopo aver vis­suto espe­rienze indi­men­ti­ca­bili e nuovi amori, tor­nerà nell’epoca contem­po­ra­nea, consa­pe­vole che l’idealizzazione del pas­sato è un vizio degli esseri umani in tutte le epoche.
Cast stel­lare: oltre a Owen Wil­son, ci sono le star di Hol­ly­wood Rachel McA­dams, Marion Cotillard e Adrien Brody. Pic­cola parte per Carla Bruni, al tempo Pre­mière Dame di Fran­cia che inter­preta una guida del museo Rodin.  Il film, ricco di gag e di bat­tute ful­mi­nanti, non teme di essere irri­ve­rente con i grandi per­so­naggi del pas­sato e non manca di tro­vate esi­la­ranti. La pel­li­cola è anche un suc­cesso al bot­te­ghino: costata 17 milioni di dol­lari,  ne incassa 151. Nel 2012 ottiene 4 nomi­na­tion e un Oscar per la migliore sce­neg­gia­tura ori­gi­nale. A 8 anni dal debutto a Cannes, ecco 10 cose che forse non sapete

Il miglior risul­tato per Allen
“Mid­night in Paris” è il film di Woody Allen che ha incas­sato di più nella sto­ria. Per la prima volta un film del celebre regista newyor­chese ha super­ato il tetto dei 100 milioni di dol­lari, rag­giun­gendo la cifra record di 151 milioni  di dollari.

Cupido sul set
Cupido ha col­pito con le sua frecce due dei pro­ta­go­nisti del film. Durante le riprese infatti è nata la rela­zione sen­ti­men­tale tra Rachel McA­dams (Inez) e Michael Sheen (Paul). I due sono stati insieme due anni.

Lo sto­rico night­club
In una scena Gil e i Fitz­ge­rald visi­tano il “Chez Brick­top”, lo sto­rico night­club della can­tante e bal­le­rina ame­ri­cana Ada Brick­top Smith, aperto dal 1924 al 1961. Pro­prio l’artista aveva fatto un cameo nel film Zelig (1983) di Woody Allen. Nella scena Ada Brick­top Smith dichiara che il pro­ta­go­nista del film Leo­nard Zelig (inter­pre­tato da Allen) fre­quen­tato il suo club negli anni ’20.

La ritro­sia di Allen
Nonos­tante abbia otte­nuto quat­tro nomi­na­tion con “Mid­night in Paris” (miglior film, miglior regista, miglior sce­no­gra­fia e miglior sce­neg­gia­tura ori­gi­nale), Woody Allen non ha par­te­ci­pato alla notte degli Oscar del 2012 confer­mando  la sua ritro­sia ad appa­rire all’evento. Il regista non otte­neva tanti rico­nos­ci­menti dai tempi di “Pal­lot­tole su Broad­way” (1994), film pre­miato con sette nomi­na­tion all’Oscar e una sta­tuetta per la migliore attrice non pro­ta­go­nista  (Dianne Wiest).

Un’attrice fan­tasma
Nel film ci sarebbe dovuta essere anche l’attrice Audrey Fleu­rot. Il primo giorno di riprese la star fran­cese ha ten­tato (inutil­mente) di salu­tare e strin­gere la mano al regista.  Allen, noto­ria­mente dif­fi­dente nei confronti degli approcci non richiesti, non solo si è ritratto, ma ha tagliato pra­ti­ca­mente tutte le scene in cui c’era l’attrice transalpina.

Lettera-reliquia
Tom Hidd­les­ton ha rac­con­tato di aver rice­vuto una let­tera di tre righe da Woody Allen insieme a quin­dici pagine della sce­neg­gia­tura in cui il regista gli annun­ciava che avrebbe inter­pre­tato Fran­cis Scott Fitz­ge­rald. “Caro Tom — reci­tava la mis­siva — sto per girare un film a Parigi quest’estate, ho alle­gato alcune pagine, mi pia­ce­rebbe che tu inter­pre­tassi il ruolo di Scott.” Hidd­les­ton ha incor­ni­ciato let­tera e la espone come una reli­quia nel suo stu­dio di casa.

Il ritratto di Picasso
In una scena Ernest Heming­way e Gil visi­tano Ger­trude Stein che sta dis­cu­tendo con Pablo Picasso. Sul muro (a sinis­tra nella foto) si vede un ritratto della scrit­trice e poe­tessa sta­tu­ni­tense. Si tratta del dipinto di Picasso rea­liz­zato nel 1906.

Niente abiti d’epoca per Owen Wil­son
A causa dell’abitudine di Woody Allen di dare agli attori solo le pagine di sce­neg­gia­ture riguar­danti i loro per­so­naggi, Tom Hidd­les­ton non era a conos­cenza della sto­ria del viag­gio nel tempo. Per questo quando ha incon­trato sul set Owen Wil­son, gli ha chiesto per­ché non indos­sasse gli abiti d’epoca come il resto del cast.

Marion incinta
Marion Cotillard non ha par­te­ci­pato all’anteprima a Cannes per­ché era incinta di nove mesi. Ha dato alla luce suo figlio, Mar­cel, otto giorni dopo.

Heming­way e la nipote
Ernest Heming­way, inter­pre­tato da Corey Stoll, è uno dei più cele­bri scrit­tori che com­pare nel film. Il regista aveva in pas­sato girato due film con la nipote dell’autore ame­ri­cano, Mariel Heming­way :  “Man­hat­tan” (1979), in cui l’attrice è la 17enne Tracy con cui il pro­ta­go­nista ha un rela­zione sen­ti­men­tale e “Harry a pezzi”, dove Mariel inter­preta il per­so­nag­gio di Beth Kramer.


tra­duc­tion :

« Mid­night in Paris », 8 ans après sa sor­tie, voici 10 choses que vous igno­rez sur le film de Woody Allen

par Fran­cesco Tor­tora
11 mai 2019

La comé­die, pré­sen­tée en avant-première à Cannes le 11 mai 2011, est le plus grand suc­cès com­mer­cial du réa­li­sa­teur et a obtenu l’Oscar du meilleur scé­na­rio original

Le film
Le 11 mai 2011, “Mid­night in Paris” (film de Woody Allen avec Owen Wil­son) ouvre la 64ème édi­tion du Fes­ti­val de Cannes. Le film a comme pro­ta­go­niste Gil, scé­na­riste à suc­cès et écri­vain en herbe à la recherche d’inspiration,  qui est en vacances dans la Ville lumière avec sa fian­cée Inez. Un soir, alors qu’il se pro­mène seul, il se trouve sou­dain cata­pulté dans le Paris des années 20 et ren­contre les écri­vains Fran­cis Scott Fitz­ge­rald et Ernest Heming­way, les peintres et réa­li­sa­teurs Sal­va­dor Dalí, Luis Buñuel, Pablo Picasso, Man Ray et beau­coup d’autres artistes qui ont vécu dans la capi­tale fran­çaise à cette époque. Après avoir vécu des expé­riences inou­bliables et de nou­veaux amours, il revien­dra à l’époque contem­po­raine, conscient que l’idéalisation du passé est un vice des êtres humains à toutes les époques.

Cas­ting royal : en plus d’Owen Wil­son, il y a les stars d’Hollywood Rachel McA­dams, Marion cotillard et Adrien Brody. Une appa­ri­tion égal­mernt pour Carla bruni, à l’époque Pre­mière Dame de France, jouant un guide du musée Rodin. Le film, plein de bons mots et de blagues fou­droyantes, ne craint pas d’être irré­vé­ren­cieux avec les grands per­son­nages du passé et ne manque pas de trou­vailles hila­rantes. C’est aussi un suc­cès au box-office : il a coûté 17 mil­lions  de dol­lars, il en a rap­porté 151. En 2012, il obtient 4 nomi­na­tions et un Oscar pour le meilleur scé­na­rio ori­gi­nal.
8 ans après sa sor­tie à Cannes, voici 10 choses que vous ne savez peut-être pas à son sujet :

Le meilleur résul­tat pour Allen
“Mid­night in Paris” est le film de Woody Allen qui a le plus encaissé dans l’histoire. Pour la pre­mière fois, un film du célèbre réa­li­sa­teur new-yorkais a dépassé le pla­fond des 100 mil­lions de dol­lars, attei­gnant le chiffre record de  151 mil­lions de dollars

Cupi­don sur le tour­nage
Cupi­don a frappé avec ses flèches deux des pro­ta­go­nistes du film. Pen­dant le tour­nage en effet est née la rela­tion sen­ti­men­tale entre Rachel McA­dams (Inez) et Michael Sheen (Paul). Tous deux sont res­tés ensemble deux ans.

L’histoire du night-club
Dans une scène, Gil et les Fitz­ge­rald visitent “Chez Brick­top”, la boîte de nuit his­to­rique de la chan­teuse et dan­seuse amé­ri­caine Ada Brick­top Smith, ouverte de 1924 à 1961. L’artiste avait fait une appa­ri­tion dans le film “Zelig”  (1983) de Woody Allen. Dans cette scène Ada Brick­top Smith déclare que le pro­ta­go­niste du film Leo­nard Zelig (joué par Allen) a fré­quenté son club dans les années 20.

La timi­dité de Allen
Bien que il ait obtenu quatre nomi­na­tions avec “Mid­night in Paris” (meilleur film, meilleur réa­li­sa­teur, meilleure scé­no­gra­phie et meilleur scé­na­rio ori­gi­nal), Woody Allen n’a pas par­ti­cipé à la nuit des Oscars de 2012 confir­mant sa réti­cence à appa­raître en public. Le réa­li­sa­teur n’a pas obtenu autant de récom­penses depuis l’époque de ” Coups de feu sur Broad­way” (1994), film récom­pensé par sept nomi­na­tions aux Oscars et une sta­tuette pour la meilleure actrice
non pro­ta­go­niste (Dianne Wiest).

Une actrice fan­tôme
L’actrice Audrey Fleu­rot devait être dans le film. Le pre­mier jour de tour­nage, la star fran­çaise a tenté (inuti­le­ment) de saluer et de ser­rer la main du réa­li­sa­teur. Allen, notoi­re­ment méfiant envers les approches non sol­li­ci­tées, non seule­ment s’est rétracté, mais a coupé pra­ti­que­ment toutes les scènes où il y avait l’actrice transalpine.

Lettre-relique
Tom Hidd­les­ton a dit avoir reçu une lettre de Woody Allen en trois lignes, ainsi que les quinze pages du scé­na­rio dans lequel le réa­li­sa­teur lui annon­çait qu’il joue­rait Fran­cis Scott Fitz­ge­rald. “Cher Tom — disait la mis­sive — je vais tour­ner un film à Paris cet été, j’ai joint quelques pages, je vou­drais que vous jouiez le rôle de Scott.” Hidd­les­ton a enca­dré la lettre et l’expose comme une relique dans son studio.

Le por­trait de Picasso
Dans une scène, Ernest Heming­way et Gil visitent Ger­trude Stein qui dis­cute avec Pablo Picasso. Sur le mur (à gauche sur la photo) on peut voir un por­trait de l’écrivain et poète amé­ri­cain. Il s’agit du tableau de Picasso réa­lisé en 1906.

Pas de vête­ments d’époque pour Owen Wil­son
En rai­son de l’habitude de Woody Allen de ne don­ner aux acteurs que les pages de scé­na­rios concer­nant leurs per­son­nages, Tom Hidd­les­ton n’était pas au cou­rant de l’histoire du voyage dans le temps. C’est pour­quoi quand il a ren­con­tré  sur le pla­teau Owen Wil­son, il lui a demandé pour­quoi il ne por­tait pas les vête­ments de l’époque comme le reste de la troupe.

Marion enceinte
Marion cotillard n’a pas par­ti­cipé à l’avant-première à Cannes parce qu’elle était enceinte de neuf mois. Elle a donné nais­sance à son fils, Mar­cel, huit jours plus tard.

Heming­way et sa petite-fille
Ernest Heming­way, inter­prété par Corey stoll, est l’un des écri­vains les plus célèbres qui appa­raît dans le film. Le réa­li­sa­teur avait déjà tourné deux films avec la nièce de l’auteur amé­ri­cain, Mariel Heming­way : “Man­hat­tan” (1979), où l’actrice jouait Tracy, 17 ans, qui a une rela­tion amou­reuse avec le héros et “Harry dans tous ses états”, où Mariel joue le per­son­nage de Beth Kramer.

fre­de­ric grolleau

lire l’article en ligne en italien


One Response to Echos d’Italie

  1. Sophie

    J’adore Berg­man, un style unique et une force incroyable dans l’expérience. J’adore.

Répondre à Sophie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>