Lionel Bourg, L’obscurité

Eloge de l’ombre

Pour Lio­nel Bourg, chaque être porte en soi sa tourbe qui modèle son esprit et sa chair. On peut la nom­mer d’inconscient. Mais le poète lui donne matière et nutri­ments. Et pas n’importe les­quels. Ils sont induit — et la psy­cha­na­lyse le sait bien — par le ter­reau des siens.
Natif de Velay, ses puys, ses maré­cages et tour­bières nés de l’ère car­bo­ni­fère, il les retrou­vera de plus près en deve­nant sté­pha­nois. C’est là que l’écriture trouve sa sève noire par l’obscurité pri­mi­tive de la mine et de l’indigence des pauvres. Le poète en assure le voca­bu­laire et la grammaire.

Il com­mença la recherche dès son enfance. Dans les friches indus­trielles”, zones mal­saines dont la beauté paraît parente de leur noire amer­tume”, le jeune Bourg trouva écho à sa propre obs­cu­rité. Mais en contre­par­tie et comme pour s’en abs­traire, il décou­vrit un para­dis ter­restre dans les poèmes, les vieilles cartes ou les estampes.
Existent donc un paral­lèle et une oppo­si­tion entre l’obscurité des mines et les lumières de la poé­sie. D’où cinq textes sur Bau­de­laire, Bon­ne­foy, Ner­val, Saint-John Perse mais aussi sur les illus­tra­tions du géo­logue Grand’Eury ou du scien­ti­fique Louis Figuier.

Une telle approche du ter­ri­toire géo­gra­phique et poé­tique recèle quelque chose d’organique. Et cela pour Lio­nel Bourg date et vient de loin. Ce “là” ne s’est pas changé en loin. Les sen­sa­tions se répètent depuis long­temps. Demeure tou­jours l’expérience de la dou­leur liée à la nos­tal­gie, à l’histoire du lan­gage qui trouve néan­moins un nou­veau pas au-delà dans la volonté du sai­sis­se­ment de ce que le poète fut et devient.

jean-paul gavard-perre

Lio­nel Bourg, L’obscurité, Illus­tra­tions d’Olivier Jung, Fata Mor­gana, Font­froide le Haut, novembre 2913, 48 p. — 14,00 €.

Leave a Comment

Filed under Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>