Patricia Cartereau & Eric Pessan, Le long des fissures

Sous le soleil exactement

Eric Pes­san & Par­ti­cia Car­te­reau pour­suivent ce qu’ils avaient entamé avec et chez le même édi­teur La Hante (2015). Mais ici, ils changent de lieu.
Invi­tés à Mar­seille pour un tra­vail d’immersion et de rési­dence autour du GR 2013 (sen­tier de grande ran­don­née), ils l’ont arpenté au moment de la cani­cule de cette année là et en ont par­couru les 365 kms, étape par étape.

Une nou­velle fois, ils ont mêlé leur pra­tique en écri­vant seuls ou ensemble, et tou­jours selon le même prin­cipe : il ne sera jamais indi­qué qui a effec­tué texte ou des­sin (aqua­relle, crayons de cou­leur, encre de chine). Ces tra­vaux le long des fis­sures témoignent de deux regards qui s’additionnent sous la cha­leur et pour dire l’étonnement des pay­sages et des ren­contres.
Alors que dans leur pre­mier livre une cer­taine vio­lence était pré­sente, ici une séré­nité appa­raît en ce che­mi­ne­ment dual.

L’équi­libre est par­fait entre les textes et les des­sins. Ceux-ci fas­cinent car ils portent plus à fond l’innommable et touchent à l’inconscient que les mots ont du mal à per­cer.
Mais l’inverse est vrai aussi. De tout ce qui échappe à l’œil, les images deviennent la trace et la traque obsé­dante et poétique.

jean-paul gavard-perret

Patri­cia Car­te­reau & Eric Pes­san, Le long des fis­sures, L’Atelier Contem­po­rain, Stras­bourg, jan­vier 2023, 153 p. — 25,00 €.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Espaces ouverts, Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>