Giorgio Agamben, Qu’est-ce que le commandement ?

Pour une archéo­lo­gie du commandement

Pour Agam­ben, un petit livre est un scal­pel. Il se pro­pose, à chaque fois, d’élire un maître mot, d’en pra­ti­quer une fine ana­lyse, une autop­sie capable d’ouvrir des voies. Cette archéo­lo­gie de la conci­sion vise ici le com­man­de­ment. Car si les phi­lo­sophes ont scruté les mobiles et secrets de l’obéissance, bien peu ont sondé les mys­tères du com­man­de­ment, alors même que l’étymologie nous rap­pelle à quel point nos pen­sées, depuis le grec ancien jusqu’aux langues actuelles, l’ont jus­te­ment asso­cié au com­men­ce­ment.
C’est ainsi la généa­lo­gie d’un Fou­cault qui per­met à Agam­ben d’aller, au-delà de Hei­deg­ger, sur la trace d’une onto­lo­gie pri­mor­diale, encore enfouie, mis lar­ge­ment réma­nente. La phi­lo­so­phie a com­mencé par une inter­pré­ta­tion de l’être selon une onto­lo­gie de l’assertion, cou­plant la vérité à la réa­lité. C e fai­sant, elle a récusé par prin­cipe une onto­lo­gie du com­man­de­ment, qui pré­si­dait jusque là aux pen­sées magiques, reli­gieuses, et jusques aux pen­sées artis­tiques. Sachons encore entendre l’impératif ori­gi­naire : bien avant que l’être soit, c’est par l’ordre que Dieu crée. C’est par l’ordre encore, si modeste soit-il, que le fidèle prie. Par­tout, c’était par l’ordre que se créait l’ordre. Les puis­sants ont com­mencé par s’arroger les capa­ci­tés de créa­tion pour s’assurer à la fois la pro­priété des choses et l’obéissance des hommes. Ils se sont vécus comme les maîtres de l’existence elle-même.

Le livre en son som­met démasque la puis­sance de ces paroles creuses, de ces verbes vides qui défi­nissent la phi­lo­so­phie : devoir, pou­voir, vou­loir. Ces verbes impé­rieux, qui n’ont de sens que par un autre qui les pré­cise, comme le com­man­de­ment n’a de sens que par l’action d’un autre. La phi­lo­so­phie peut-elle se défaire de son propre sta­tut d’injonction ? Peut-elle ces­ser d’être le com­men­taire d’un mode d’asservissement ? Peut-être en lisant dans le pou­voir le pos­sible, et dans le pos­sible, la liberté…

jean-paul gali­bert

Gior­gio Agam­ben, Qu’est-ce que le com­man­de­ment ?, Biblio­thèque Rivages, avril 2013, 65 p. - 10,00 €.

Leave a Comment

Filed under Essais / Documents / Biographies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>