The tempest project (William Shakespeare, Peter Brook & Marie-Hélène Estienne)

Un tes­ta­ment magistral 

Sur scène, un grand espace constam­ment éclairé ; le sol est jon­ché de quelques mor­ceaux de bois, des bancs sur les côtés viennent enca­drer le pla­teau. Un homme s’avance len­te­ment, prend solen­nel­le­ment un bâton dont il trace des signes dans l’espace. Après ce pro­to­cole solen­nel, le pro­pos se fait inti­miste : un père explique son ban­nis­se­ment du royaume à sa fille deve­nue assez grande pour com­prendre les rai­sons de leur iso­le­ment sur une île.
Vic­time d’une tra­hi­son de la part de son frère, le duc de Milan sai­sit l’occasion de se ven­ger : fort de ses pou­voirs tel­lu­riques, il fait échouer un bateau dont il va sau­ver ses enne­mis pour les enjoindre au repen­tir. Le parti pris est de ne nous faire assis­ter qu’à une confron­ta­tion de per­son­na­li­tés. Ariel, Cali­ban sont pro­fon­dé­ment huma­ni­sés, don­nant à voir leurs sen­ti­ments et aspirations.

C’est une ver­sion lar­ge­ment expur­gée de la pièce de Sha­kes­peare qui est pré­sen­tée, au cours de laquelle les per­son­nages de Sha­kes­peare sont sin­gu­liè­re­ment incar­nés parce que la magie n’est jamais exhi­bée, mais tou­jours pré­sup­po­sée. En fait, elle est sym­bo­li­sée par des incan­ta­tions vocales savam­ment éthé­rées.
Entre ces chants sus­pen­dus et les dia­logues intimes des pro­ta­go­nistes se déploie un spec­tacle déli­cat, déli­bé­ré­ment tra­vaillé, serti de notes inci­sives. A terme, le sou­ve­rain est fait sage, disant la bonté, le par­don, contre la ven­geance et la vio­lence. A l’horizon de la mort, ses paroles pon­dé­rées se répandent for­te­ment comme un plai­doyer pour la vie et pour la liberté.

chris­tophe giolito

 

The tem­pest project

Un spec­tacle issu d’une recherche autour de La Tem­pête de William Sha­kes­peare
Adap­ta­tion et mise en scène Peter Brook et Marie-Hélène Estienne

Avec Syl­vain Levitte, Paula Luna, Fabio Mani­glio, Luca Mani­glio, Marilú Marini et Ery Nza­ramba
Chants Harué Momoyama

Lumières Phi­lippe Vialatte.

du mer­credi 6 jan­vier 2021 au dimanche 10 jan­vier 2021
Théâtre Gérard Phi­lipe
59 Bd Jules Guesde, 93000 Saint-Denis.

Du 21 au 30 avril 2022

Théâtre des Bouffes du Nord

37 bis Bd de la Cha­pelle, 75010 Paris

Spec­tacle en fran­çais ; durée du spec­tacle : 1h15 ; en par­te­na­riat avec Arte, France Inter et Télérama.

Pro­duc­tion C.I.C.T. — Théâtre des Bouffes du Nord
Copro­duc­tion Théâtre Gérard Phi­lipe, centre dra­ma­tique natio­nal de Saint-Denis ; Scène natio­nale Carré-Colonnes Bor­deaux Métro­pole  ; Le Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines-Scène Natio­nale; Le Car­reau — Scène natio­nale de For­bach et de l’Est mosel­lan ; Tea­tro Sta­bile del Veneto
Le texte « Tem­pest pro­ject », adap­ta­tion de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne de la ver­sion fran­çaise de Jean-Claude Car­rière de La Tem­pête de William Sha­kes­peare, est publié chez Actes Sud-Papiers.

 

 

 

Leave a Comment

Filed under Théâtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>