Ivan Navarro, Constellations of Fate (exposition)

Les cas­cades lumi­neuses d’Ivan Navarro

Artiste concep­tuel et quasi-cinétique, Iván Navarro pré­sente une suite de sculp­tures et struc­tures en uti­li­sant la lumière comme maté­riau de base afin que le réel et l’irréel se côtoient en une suite de détour­ne­ment en jeux de fluo­res­cences.
C’est aussi une ins­tal­la­tion immer­sive inédite qui met en jeu le rap­port homme et machine.

Pour la pre­mière fois dans sa pra­tique, Navarro arti­cule la lumière élec­trique, son médium de pré­di­lec­tion, et la pein­ture qu’il n’avait qu’effleurée jusqu’à pré­sent, manière de refu­ser de culti­ver cer­tains fan­tasmes mais de les élec­tri­fier ou les court-circuiter
Le Chi­lien s’empare des élé­ments ico­niques comme ceux du quo­ti­dien en refu­sant tout for­ma­lisme gra­tuit. Ces trans­ferts plu­tôt mini­ma­listes contiennent tou­jours une cri­tique impli­cite du monde.

La prise de risque est tou­jours là. Et ce, pour faire bou­ger les cur­seurs artis­tiques. Inté­ressé aux concepts d’espace et de vision, Iván Navarro reste proche du pré­cur­seur de l’art optique Josef Albers.
Comme lui, il expé­ri­mente une abs­trac­tion par­ti­cu­lière que le créa­teur alle­mand déve­loppa au Bau­haus puis au Black Moun­tain College.

Mais, désor­mais, par cette incur­sion de la pein­ture, aux désastres Navarro pré­fère ce qu’il nomme des “pros­tu­to­pia”. Dans ce nou­veau mixage, elles sont de seconde géné­ra­tion.
Sans être vrai­ment des uto­pies, l’artiste dévoile par la pein­ture ce qu’elle cache au sein d’une poé­sie abs­traite et visuelle.

jean-paul gavard-perret

Ivan Navarro, Constel­la­tions of Fate, Tem­plon — Bruxelles, du 27 avril au 18 juin 2022.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>