Marjorie Salvaterra, HER — Meditations On Being Female

Apprendre à aimer l’étrangeté

Selon Mar­jo­rie Sal­va­terra elle-même, sa grande réus­site est d’être épouse et mère de deux enfants. Mais ses images, pour le moins, décoiffent en révé­lant com­bien est moindre la fron­tière entre rai­son et délire.
Elle est consi­dé­rée comme une des artistes émer­gentes et son tra­vail est dif­fusé déjà par des expo­si­tions dans le monde entier. Elle est deve­nue une pho­to­graphe majeure de la gale­rie amé­ri­caine Ralph Pucci.

Son tra­vail s’est concen­tré sur les femmes lorsqu’elle a eu sa pre­mière photo en tête pour sa série “HER” : “Je tra­ver­sais beau­coup de choses à l’époque et j’avais l’image dans ma tête de toutes les femmes debout dans l’eau, toutes habillées, et l’idée d’une goutte d’eau ren­ver­sant tout.” écrit-elle.
Ses pho­tos sont sur­réa­listes et excen­triques et ont consti­tué peu à peu une his­toire où elle conci­lie para­doxa­le­ment sa vie d’épouse, de mère, de femme, de sœur, de fille, d’amie.

Elles remettent en ques­tion les vieilles opi­nions sur le fait d’être une femme. “Je pense que plus je vieillis, plus je com­prends qui je suis et plus je com­prends mes propres parents, pour­quoi ils étaient comme ils étaient, pour­quoi ils ont fait les choses qu’ils ont faites – sur la base des his­toires qui leur ont été racon­tées sur qui ils étaient « cen­sés » être”.

A par­tir de là, son idée de la fémi­nité a évo­lué. Fémi­nines et fortes, ses créa­tures n’érigent aucun mur entre elles et le monde en sachant ce qu’elles ne veulent pas.
Elles acceptent leurs défauts : “Nous n’avons pas à tout aimer de nous-mêmes. Nous pou­vons aimer le fait que nous nous mon­trons tou­jours, mal­gré tout ce qui se passe dans nos vies et autour de nous.”

De telles pho­to­gra­phies apprennent à aimer l’étrangeté dans une fête sen­so­rielle à l’ironie communicative.

jean-paul gavard-perret

Mar­jo­rie Sal­va­terra, HER — Medi­ta­tions On Being Female, Glit­te­rati Incor­po­ra­ted, et Gale­rie Ralph Pucci, 2016, 136 p.  — 32,00 $.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Erotisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>