exposition Etoffes et littérature (Maison de Chateaubriand)

EXPOSITION ÉTOFFES ET LITTÉRATURE

À la Mai­son de Cha­teau­briand à Châtenay-Malabry

du 22 jan­vier au 24 juillet 2022

Le Dépar­te­ment des Hauts-de-Seine pré­sente l’exposition « Étoffes et lit­té­ra­ture. Les tex­tiles dans la lit­té­ra­ture au XIXe siècle » du 22 jan­vier au 24 juillet 2022 à la Mai­son de Cha­teau­briand, réa­li­sée en col­la­bo­ra­tion avec la Mai­son Pierre Frey. Elle aborde la lit­té­ra­ture sous l’angle des étoffes, renou­ve­lant ainsi l’approche des écri­vains et des romans réalistes.

L’exposition invite à un voyage inédit et sin­gu­lier dans l’univers de la lit­té­ra­ture et des étoffes d’ameublement au xixe siècle. Le public décou­vrira des tex­tiles déco­ra­tifs tis­sés, impri­més ou bro­dés, des­ti­nés aux ten­tures murales, rideaux et por­tières, ban­deaux et écrans de che­mi­née, sièges et cana­pés, cous­sins, lits, para­vents, tapis et moquettes. De nom­breux écri­vains de l’époque s’y inté­res­sèrent, aussi bien pour la déco­ra­tion de leurs demeures que pour l’écriture de leurs romans.

Trois thé­ma­tiques struc­turent la visite : les étoffes chez les écri­vains, les étoffes dans la lit­té­ra­ture, les œuvres de Cha­teau­briand dans les étoffes. Cer­tains ouvrages, docu­ments, œuvres et archives tex­tiles sont peu connus et rare­ment expo­sés, d’autres le sont pour la pre­mière fois.


Les étoffes chez les écrivains

Cer­tains auteurs sont par­ti­cu­liè­re­ment inves­tis dans le choix des tis­sus déco­rant leurs inté­rieurs : Honoré de Bal­zac, Vic­tor Hugo, George Sand, Edmond et Jules de Gon­court, Émile Zola et Guy de Mau­pas­sant, comme Jean Coc­teau plus tard. À une époque où l’obsession de l’apparence et la recherche du confort s’amplifient, jusqu’à créer des pièces habillées du sol au pla­fond, les étoffes reflètent la manière dont les écri­vains s’approprient leur lieu de vie. La déco­ra­tion, voire la mise en scène comme chez Hugo ou Gon­court, recouvre des dimen­sions mul­tiples : sociale, pro­fes­sion­nelle, éco­no­mique, créa­tive, esthé­tique, sym­bo­lique, sen­suelle, psy­cho­lo­gique, etc.

L’exposition donne à voir et éclaire l’univers intime des écri­vains, reflet de leurs goûts et de la sym­bo­lique qu’ils y attachaient.

 

Les étoffes dans la littérature

Dans cer­tains romans réa­listes comme Le Cou­sin Pons, Bel-Ami, Au Bon­heur des Dames, Nana ou La Conquête de Plas­sans, les écri­vains étoffent leur récit de des­crip­tions d’intérieurs et de tis­sus d’ameublement ; ces der­niers carac­té­risent une époque et un contexte social, campent des per­son­nages et des décors, convoquent des sensations.

Dans l’exposition, une gale­rie de tex­tiles, tac­tile, évoque la diver­sité des étoffes ren­con­trées au fil des pages : grâce à l’expérience du tou­cher, la per­cale, le sergé, la moire, la bro­ca­telle, le damas, le velours d’Utrecht ou de Gênes, ou encore le lam­pas et le bro­cart n’auront plus de secret pour le public.

La place impor­tante des métiers du tex­tile dans les romans, favo­ri­sée par la révo­lu­tion indus­trielle, est éga­le­ment évo­quée ; elle lève un voile sur les manu­fac­tures, les grands maga­sins, ainsi que sur les tâches du tapis­sier, de la gri­sette, de la blan­chis­seuse ou encore du ven­deur appelé calicot.


Les œuvres de Cha­teau­briand dans les étoffes

Fran­çois de Cha­teau­briand n’était pas inté­ressé par les tis­sus d’ameublement, mais uti­li­sait le voca­bu­laire des étoffes pour tis­ser des méta­phores en lien avec la nature dans ses écrits. Il a sur­tout vu cer­taines de ses célèbres œuvres — Atala, Les Mar­tyrs et Les Aven­tures du der­nier Aben­ce­rage — ins­pi­rer les beaux-arts et les arts déco­ra­tifs, dont des toiles à personnages.

À mi-chemin entre l’histoire lit­té­raire et les arts déco­ra­tifs, la visite se pour­suit dans le par­cours per­ma­nent de la Mai­son de Cha­teau­briand, où les tex­tiles gar­nissent les murs et le mobi­lier dans l’esprit du XIXᵉ siècle. Décou­vrez en par­ti­cu­lier la chambre de Cha­teau­briand et celle de Juliette Réca­mier, récem­ment réno­vées avec des ten­tures réédi­tées à par­tir d’archives tex­tiles des mai­sons Le Manach et Bra­que­nié dans le cadre d’un mécé­nat de la Mai­son Pierre Frey.


Une col­la­bo­ra­tion tripartite

L’exposition de la Mai­son de Cha­teau­briand fait écho à une autre : « Étoffes et lit­té­ra­ture. La lit­té­ra­ture dans les indiennes aux XVIIIe et XIXe siècles » au musée de la Toile de Jouy, jusqu’au 27 mars 2022, qui pré­sente des toiles impri­mées de thèmes lit­té­raires et musi­caux. Toutes deux font décou­vrir la richesse et la sin­gu­la­rité des liens entre les étoffes et la lit­té­ra­ture. Qu’elles soient ten­dues sur les murs, encadrent les portes et fenêtres, ou ornent le mobi­lier, les étoffes d’ameublement ins­pirent la lit­té­ra­ture, et réciproquement.

Ces deux expo­si­tions résultent d’une étroite col­la­bo­ra­tion scien­ti­fique entre le Musée de la Toile de Jouy et la Mai­son de Cha­teau­briand asso­ciée à la Mai­son Pierre Frey. Chaque ins­ti­tu­tion muséale pré­sente un aspect du sujet sur le mode de la réso­nance. Du roman au mur pour la pre­mière et du mur au roman pour la seconde, elles pré­sentent les méca­nismes de la créa­tion déco­ra­tive et lit­té­raire dans les­quelles l’étoffe est centrale.

Publi­ca­tion

Sophie Rouart et Anne Sudre (dir.), Étoffes & lit­té­ra­ture. Les tex­tiles dans la lit­té­ra­ture au XIXe siècle, Milan, Sil­vana Edi­to­riale / Châtenay-Malabry, Mai­son de Cha­teau­briand, 2022. 144 p. — 22, 00€.

 

Infor­ma­tions pratiques

Domaine dépar­te­men­tal de la Vallée-aux-Loups – Mai­son de Chateaubriand

87, rue de Chateaubriand

92290 Châtenay-Malabry

Tél. : 01 55 52 13 00

Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 12h et de 13h à 18h30 (16h30 jusqu’au 28 février)

Ouvert les jours fériés

Tarifs

Visite libre : Plein tarif 5 € — Tarif réduit 4 € — Gra­tuit pour les moins de 18 ans.

Autres gra­tui­tés : voir le site inter­net, https://vallee-aux-loups.hauts-de-seine.fr/

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, BREVES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>