Ida Di Pasquale, Faiano

Tout ce qui reste

Cette série fait suite au trem­ble­ment de terre de L’Aquila, en Ita­lie en 2009. Plus pré­ci­sé­ment, il est lié à la perte de la mai­son de la pho­to­graphe suite au séisme.
Dans cette quête parmi les ruines, le lieu de nais­sance et la mémoire d’Ida di Pas­quale sont associés.

Nous sommes à Faiano, un petit vil­lage sur les pentes du Gran Sasso. 24 familles au moment du trem­ble­ment de terre ont reçu un ordre d’expulsion. Bra­vant l’interdiction, la créa­trice a pris rapi­de­ment quelques pho­tos, en se concen­trant sur les détails, sur les objets… ils rap­pellent des faits, des per­sonnes, des situa­tions et des moments que la créa­trice a voulu arrê­ter pour ne pas oublier

En 2016, un autre trem­ble­ment de terre, dans la ville voi­sine dévaste encore plus une région deve­nue zone rouge. L’interdiction abso­lue d’entrer dans le vil­lage a été suivi en 2018 par la démo­li­tion de la plu­part de ses mai­sons dont celle de l’artiste, à savoir la mai­son des tailleurs, de Fede­rico son père et de son grand-père Nicola.
L’artiste y a osé avant une der­nière incur­sion pour empor­ter quelques petits sou­ve­nirs et quelques pho­tos sup­plé­men­taires. Ou des décombres à empor­ter. Celles des fis­sures dans l’âme.

jean-paul gavard-perret

Ida Di Pas­quale, Faiano, 2021

(www.instagram.com/idadipa/)

1 Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Echos d'Italie / Echi dell'Italia

One Response to Ida Di Pasquale, Faiano

  1. Enzo Crispino

    Un pro­jet pho­to­gra­phique qui touche les fibres les plus pro­fondes des sen­ti­ments…
    Une émo­tion pure
    Enzo Crispino

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>