Laurent Bourdelas, Revue Vorace n°1

Les corps vibrants

Cette nou­velle revue frappe fort d’entrée avec quatre cha­pitres : “Hom­mages”, “Sou­ve­nirs“‘ et sur­tout “Frag­ments” et “Extra et ordi­naire”.
S’y suc­cèdent des auteurs majeurs du temps dont Denise Le Dan­tec et ses ques­tions (sans réponses ?) , Pierre Ber­gou­nioux et ses extraits inédits de son jour­nal , Eric Poin­dron et ses mises en pièces.

M
ais ce ne sont là que quelques exemples de ce que le lec­teur peut ren­con­trer d’étonnant dans un tel ensemble avec à la baguette le trop dis­cret Laurent Bour­de­las.
Se mêlent par effet de chiasmes la déli­ca­tesse de l’existence comme sa mons­truo­sité, l’anecdote, le pay­sage fan­tas­tique ou réel, le pré­sent et l’ailleurs saisi en de mul­tiples “voyages”.

Tout est là pour faire res­sen­tir divers types de fris­sons mais c’est aussi une façon d’apprivoiser l’élément bru­tal de l’existence et par-delà de mettre à nu nos propres ter­reur et de don­ner un flé­chage à l’insensé. Se retrouvent des régions où on ne lapide pas les nymphes du moins si l’on en croit Jérême Leroy, d’autres où des chaus­sures vieillissent à l’ombre des ter­rasses (Denise Le Dan­tec).
Une telle revue jette la lit­té­ra­ture dans le monde par les cou­lées noires de l’encre ou des “objets (presque) non iden­ti­fiés” dont les pho­tos de Marianne Dan­thieux. D’où ce ras­sem­ble­ment épars hété­ro­gène. Mais rien n’est pétri­fié en satu­ra­tion. Res­tent à l’inverse des éclats d’espace, des res­pi­ra­tions pro­fondes : l’exigu fait son­ner la vas­ti­tude. L’inverse est vrai aussi.

Nul obs­tacle ne réprime la houle de formes prises dans une mous­son de fré­mis­se­ments. Par effet de « pans », une inté­rio­rité ouvre ses pro­fon­deurs. Cha­cune pos­sède des “corps” vibrants et leur soli­tude, leur mutisme.
Ce der­nier en par­ti­cu­lier trouve enfin un moyen de se “dire”, de se mon­trer dans une effer­ves­cence pré­gnante au plus haut point.

jean-paul gavard-perret

Laurent Bour­de­las, Revue Vorace n°1, Asso­cia­tion L’Arbre à Trucs, Vicq-sur-Breuil, 2021, 80 p.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>