Sœurs (Wajdi Mouawad)

Un spec­tacle atta­chant, mais redondant 

Des applau­dis­se­ments ouvrent le spec­tacle, qui nous situe au moment du der­nier rap­pel du réci­tal d’une chan­teuse ; l’artiste joue d’émotions avec le public. Une avo­cate spé­cia­li­sée dans la média­tion en situa­tion de conflit donne sa confé­rence en deux langues, avant de rejoindre sa chambre d’hôtel.
Les dif­fé­rents appels télé­pho­niques qu’elle donne nous informent sur ses proches, sa situa­tion pro­fes­sion­nelle, ses doutes. Ses dis­po­si­tions per­son­nelles, son départ du Mani­toba pour le Qué­bec, le sou­ve­nir d’une pré­sence soro­rale dans son enfance résonnent avec l’histoire d’un pays, celle de l’acculturation for­cée des autoch­tones, celle de la place tou­jours rené­go­ciée de la langue fran­çaise. C’est une odys­sée immo­bile, le voyage inté­rieur d’une per­sonne pro­vi­soi­re­ment confinée.

Wajdi Moua­wad relate les étapes dra­ma­tiques ou déri­soires par les­quelles une per­sonne en recherche d’elle-même va s’éprouver en pui­sant sa force dans ses fai­blesses. Il nour­rit son iro­nie à l’égard des tech­no­lo­gies pseudo-innovantes. Des textes, des images, anec­do­tiques ou méta­phy­siques sont pro­je­tés sur le décor, jouent le rôle d’intermèdes.
A terme, à tra­vers un com­por­te­ment pué­ril de fuite de toutes choses, est retrouvé quelque chose de l’enfance.

Un spec­tacle conçu à par­tir d’un seul décor, d’une seule actrice, qui uti­lise tous les moyens de la vidéo pour dupli­quer le per­son­nage, ouvrir le pla­teau en pre­nant, notam­ment au moyen de des­sins en sur­im­pres­sion, plu­sieurs pers­pec­tives sur le même endroit. Une pièce incon­tes­ta­ble­ment inté­res­sante, mais lente, mar­quée par la sur­ex­pres­sion des sen­ti­ments, la redon­dance des pro­cé­dés et des galéjades.

chris­tophe gio­lito

 Sœurs

texte et mise en scène Wajdi Mouawad

© Pas­cal Gély

Ins­piré par Annick Ber­ge­ron et Nayla Moua­wad, avec Annick Ber­ge­ron

avec les voix de Annick Ber­ge­ron, Chris­telle Franca, Aimée Moua­wad, Wajdi Mouawad

Assis­ta­nat à la mise en scène à la créa­tion Alain Roy ; assis­ta­nat à la mise en scène à la reprise Oriane Fischer ; dra­ma­tur­gie Char­lotte Far­cet ; scé­no­gra­phie et des­sins Emma­nuel Clo­lus ; lumières Éric Cham­poux assisté de Éric Le Brec’h ; concep­tion et réa­li­sa­tion vidéo Domi­nique Daviet et Wajdi Moua­wad ; cos­tumes Emma­nuelle Tho­mas ; direc­tion musi­cale Chris­telle Franca ; com­po­si­tion David Drury ; réa­li­sa­tion sonore Michel Mau­rer ; maquillage Angelo Bar­setti.

Avec les voix de Annick Ber­ge­ron le réfri­gé­ra­teur, la télé­vi­sion, les chaînes de télé­vi­sion, Chris­telle Franca Vir­gi­nie, Aimée Moua­wad voix d’enfants, Wajdi Moua­wad Arnold musiques addi­tion­nelles Ginette Reno Je ne suis qu’une chan­son, Sabah Saat Saat, Jean Sibé­lius Étude Op. 76 nr2 Remer­cie­ments à Deirdre Ber­ge­ron, Léandre Ber­ge­ron, Mylène Cha­brol, Éve­line Deshar­nais, Fran­çois Douan, Syl­vie Fra­det, Abdo Moua­wad, Louise Otis, Marie-Ève Per­ron, Jean-Claude Retailleau, Bap­tiste Vrignaud

 

Grand Théâtre du 17 juin au 10 juillet 2021— du mardi au samedi à 20h le dimanche à 16h durée 2h10

Pro­duc­tion La Col­line – théâtre natio­nal copro­duc­tion Au Carré de l’Hypoténuse France & Abé Carré Cé Carré Qué­bec – com­pa­gnies de créa­tion, le Grand T– théâtre de Loire-Atlantique, Théâtre natio­nal de Chaillot, Théâtre de l’Archipel – Scène natio­nale de Per­pi­gnan, Quartz – Scène natio­nale de Brest Le spec­tacle Sœurs a été créé le 23 sep­tembre 2014 au Grand T – Théâtre de Loire-Atlantique. Le texte du spec­tacle est paru aux édi­tions Leméac / Actes Sud-Papiers.

Régis­seuse géné­rale Lau­rie Bar­rère ; régis­seurs son Jéré­mie Mori­zeau et Auré­lien Hamon ; régis­seurs vidéo Igor Minosa, David Dubost et Sté­phane Lavoix ; régis­seur lumière Gilles Tho­main ; tech­ni­ciens lumière Oli­vier Mage et Thierry Le Duff ; tech­ni­ciens pla­teau Marion Denier et Sébas­tien Dupont ; cin­trier Farid Aber­bour ; habilleuse Méla­nie Jou­diou ; acces­soi­riste Flo­riane Benetti.

Musiques addi­tion­nelles Ginette Reno Je ne suis qu’une chan­son, Sabah Saat Saat, Jean Sibé­lius Étude Op. 76 nr2.

Le spec­tacle Sœurs a été créé le 23 sep­tembre 2014 au Grand T – Théâtre de Loire-Atlantique

 

Le texte du spec­tacle Sœurs est paru aux édi­tions Leméac / Actes Sud-Papiers

Leave a Comment

Filed under Théâtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>